E2, l’imprimante 3D industrielle polyvalente de Raise3D

Une imprimante 3D de qualité industrielle conçue pour les principales industries, y compris l’éducation. C’est la nouvelle offre de Raise3D pour le marché de la fabrication additive.

Baptisée E2, la nouvelle gamme d’imprimantes 3D est conçue pour des matériaux et des applications spécifiques. Même si le fabricant ne précise pas lesquels, il met l’accent sur le fait que l’appareil restera une imprimante ouverte dans son portefeuille.

Avec un volume d’impression de 330 mm x 240 mm x 240 mm, l’imprimante 3D offre des extrudeuses doubles indépendantes qui permettent l’impression inverse et en double. D’autres caractéristiques qui permettent à l’E2 de se distinguer des autres imprimantes 3D du fabricant comprennent un guide d’étalonnage offset industriel assisté par vidéo, un nivellement automatique du lit et une pause d’impression automatique lorsque la porte avant est ouverte. Comme de plus en plus d’utilisateurs exigent une plaque de construction flexible et une option de mode économie d’énergie, le fabricant les a intégrés pour faciliter une expérience conviviale avec l’E2.

Selon Diogo Quental, directeur général de Raise3D pour l’Europe, « Raise3D vise à avoir un portefeuille qui répond aux besoins spécifiques des grandes industries. C’est dans cet esprit que notre équipe de R&D a conçu une nouvelle imprimante plus facile à optimiser pour chaque industrie, tout en gardant les standards les plus élevés que nous recherchons toujours ».

Selon Edward Feng, CEO global de Raise3D, « il y a toujours un juste équilibre entre convivialité et performance. Chez Raise3D, nous voulons que nos imprimantes 3D soient aussi inclusives que possible, exploitées par des ingénieurs, des experts techniques et de grandes entreprises manufacturières, tout en donnant accès à des technologies 3D faciles à utiliser qui soutiennent l’éducation, les entreprises et l’ingénierie de bureau. Nous avons fait un effort supplémentaire pour améliorer certains facteurs d’utilisabilité de l’E2, sans compromettre les performances. » « Tout comme les automobiles, nous savons que certains conducteurs préfèrent la boîte de vitesses manuelle à la boîte automatique et vice-versa, et nous croyons donc que les nouvelles caractéristiques seront d’une importance vitale pour le type d’utilisateurs futurs que nous attendons d’une variété d’industries ».

La stratégie du fabricant pour déployer la nouvelle imprimante 3D

Raise3D cette fois-ci a une approche différente pour commercialiser l’E2 à travers le monde. Contrairement à d’autres régions, en Europe, l’E2 n’est destinée qu’à l’éducation. Pourquoi seulement l’Europe ? Nous poserons la question à Raise3D la prochaine fois que nous les verrons face à face.

Quental explique d’autre part que la série Pro2 a été reconnue par les fabricants. Il ajoute qu’il « est difficile à combiner avec les exigences de l’éducation, où, par exemple, une imprimante plus petite serait plus facile à manipuler ».

Avec ce lancement, Raise3D offre maintenant une gamme de solutions d’impression 3D de bureau : ses solutions de fabrication flexibles qui incluent RaiseCloud et RaiseFactory, et un programme de filaments ouverts qui offre un nombre croissant de filaments avancés et techniques performants.

Pour des informations exclusives sur l’impression 3D, abonnez-vous à notre newsletter et suivez-nous sur les réseaux sociaux !  Vous souhaitez-vous abonner à 3D ADEPT Mag ? Ou vous voulez figurer dans le prochain numéro de notre magazine numérique ? Envoyez-nous un email à contact@3dadept.com



Passionnée de nouvelles technologies, j’ai découvert l’impression 3D à travers différentes expériences professionnelles. Consciente de l’importance de cette technologie pour les marchés d’aujourd’hui et de demain, c’est avec plaisir que je vous partage les dernières informations et analyses qui y ont trait, afin qu’à votre tour, vous puissiez en tirer profit. #Restezconnectés #3DAdept