[Mis à Jour] COVID-19 : Demandes de l’industrie médicale & réponses de la communauté d’impression 3D

Cet article a été publié pour la première fois sous le titre « la communauté de l’impression 3D peut soutenir les professionnels de la santé en se joignant à certaines de ces initiatives« , par conséquent certaines informations pourraient vous être familières.

Nous avons décidé de rassembler les différentes demandes que nous recevons de part et d’autre et les différentes réponses des entreprises d’impression 3D. Ainsi, les entreprises d’impression 3D qui souhaitent se joindre à certaines initiatives dans leur région peuvent facilement choisir l’initiative qui suscite leur intérêt. De même, cela permettra au personnel médical d’entrer facilement en contact avec les entreprises de leur région.

Dernière mise à jour: 30 Mars (Dans les rubriques « Initiatives que vous pouvez joindre » et « Fabrication Distribuée »). Cet article sera mis à jour quotidiennement en fonction des informations que nous recevrons.

Les entreprises d’impression 3D contribuent de plus en plus à cette lutte contre COVID-19. L’une des contributions les plus significatives que nous ayons vues jusqu’à présent est d’apporter un soutien à l’industrie médicale pour répondre à la pénurie d’équipements et à la fragilité des chaînes d’approvisionnement.

Initiatives auxquelles vous pouvez vous joindre pour soutenir la communauté des soins de santé

Les initiatives se multiplient dans le monde entier, le plus souvent au niveau local. Une première liste d’initiatives a été rassemblée par Women in 3D printing et partagée ci-dessous. Au fil du temps, d’autres initiatives qui nous sont parvenues ont été ajoutées. Si vous êtes prêts à aider, voici quelques-unes de ces initiatives :

Ajouté le 30 mars 

[Belgique :] L’hôpital Erasme et le CHU Saint-Pierre ont approuvé deux modèles d’écran facial et de curette pour traiter les patients atteints de Covid-19. Ils sont maintenant à la recherche de propriétaires/fabricants d’imprimantes 3D qui peuvent les aider à produire ces équipements. Des propriétaires d’imprimantes qui travaillent à la production de ces équipements recherche également des matériaux PLA & PETG pour la fabrication de ces produits. Veuillez envoyer un mail à contact@3dadept.com  si vous êtes prêt à les soutenir. 

  • Ajouté le 26 mars :

Le salon français « 3D print Congress & Exhibition » renouvelle « l’appel à l’aide » lancé par la Fédération de l’industrie des plastiques et composites la semaine dernière. La France fait face à un besoin urgent de masques et d’équipements médicaux pour le personnel de santé. Comme indiqué la semaine dernière, toute entreprise qui peut répondre à ce besoin peut contacter Marc MADEC – Tél : 06 08 49 10 64 – m.madec@fed-plasturgie.fr.

Ajouté le 23 mars : Une initiative menée par les résidents en anesthésie du Massachusetts General Hospital, appelée le CoVent-19 Challenge, invite les ingénieurs et concepteurs à aider à développer un nouveau ventilateur à déploiement rapide et d’autres solutions innovantes pour faire face à la pénurie de ventilateurs.

Réponses de la communauté de l’impression 3D

Appel à l’action

Ajouté le 26 mars

 [Dans le monde] 3D Systems offre ses services et invite ses clients et partenaires à se joindre à eux pour partager des ressources afin d’aider à surmonter cette pandémie.

« Si vous êtes en mesure d’offrir le temps et l’expertise de votre équipe d’ingénieurs, ou l’accès à des imprimantes 3D, nous apprécierions grandement votre soutien. À l’inverse, si vous êtes un fabricant de dispositifs médicaux, un hôpital ou un prestataire de soins de santé qui a besoin d’aide pour combler une lacune de la chaîne d’approvisionnement, veuillez nous faire part de vos besoins. Nous ferons tout notre possible pour répondre à votre demande », a déclaré la société.

L’entreprise explore actuellement différentes solutions. Un tableau a été mis à disposition sur sa page Covid-19, afin que toute partie prenante désireuse d’aider puisse s’y joindre facilement.

Modèles 3D pouvant être imprimés pour le personnel médical (et/ou par le grand public)

Ajouté le 26 mars

[Disponible dans le monde entier – Chine] Farsoon et ses partenaires partagent des fichiers d’outils de combat imprimables en 3D contre le Covid-19

Lors de l’épidémie en Chine, Farsoon Technologies a collaboré avec plusieurs partenaires, dont Peak Sports, afin de fournir une aide aussi importante que possible pour réapprovisionner les hôpitaux qui manquaient d’équipements essentiels. L’entreprise a principalement fabriqué des lunettes de protection pour les hôpitaux dans le besoin. Aujourd’hui, la société partage les fichiers pour les opérateurs qui voudraient les imprimer en 3D pour le personnel médical dans le monde entier.

Télécharger le fichier de conception gratuit : Lunettes de sécurité – grande taille

Téléchargez le fichier de conception gratuit : Lunettes de sécurité – Petite taille

Enfin et surtout, la société invite les personnes qui auraient des applications de conception additive susceptibles de contribuer à la lutte contre le Coronavirus à les soumettre ici.

 [Disponible dans le monde entier – Italie] Masques et casques imprimés 3D disponibles en open source

En Italie, tout comme d’autres fabricants italiens tels que Roboze, le fabricant d’imprimantes 3D Wasp ne dort pas aussi bien. Wasp a conçu un masque avec un filtre remplaçable imprimable à l’aide d’un biomatériau implantable, le PCL (Polycaprolactone), qui peut être utilisé pour un contact direct avec la peau.

Dans la même optique, le fabricant a développé « My Space« , un casque de protection contre les micro-gouttelettes avec ventilation et filtre. Le produit intègre un espace climatisé, ventilé, qui protège de tout virus. Cependant, nous n’avons pas reçu de confirmation que ce casque est bel et bien efficace pour un usage médical.

Étant donné l’importance de la crise en Italie, WASP est à la disposition des centres de recherche, des universités, des organismes publics et privés, pour partager les connaissances et les expériences.

En attendant, ces solutions restent open source et les instructions sont disponibles sur le site de la société.

[Disponible dans le monde entier] NanoHack, un masque de protection à source ouverte

« Dans de nombreux pays, les autorités ont également recommandé l’utilisation des masques (ou similaires) dans les transports publics. Ces masques, bien qu’efficaces, présentent également certains problèmes tels qu’un cycle de vie court (environ 8 heures), et présentent un autre problème encore plus grave. Les virus respiratoires, en particulier le SARS-Cov-2 (COVID-19), peuvent vivre jusqu’à 72 heures sur différentes surfaces. C’est un problème car avec un masque conventionnel, nous aurions en fin de compte une charge virale et bactérienne élevée piégée à quelques millimètres de notre nez et de notre bouche, ce qui nous exposerait davantage à ces dangereux microbes », explique Copper3D sur son site web.

Pour répondre à cette pandémie mondiale, le producteur de matériaux d’impression 3D antibactériens a donc créé Nanohack, un masque respiratoire disponible en open source. Les fichiers STL qui peuvent être imprimés sont disponibles en téléchargement sur le site de l’entreprise.

[Disponible dans le monde entier] – Impression 3D en masse de boucliers médicaux

Dans la même optique, Prusa Research a mené de nombreuses recherches et a découvert que « l’impression 3D de respirateurs n’est peut-être pas la meilleure idée en ce moment ».

Selon M. Prusa, nous devons absolument tenir compte de la porosité des pièces imprimées et des problèmes de sécurité qui en découlent. Le fait est que le visage humain est un endroit humide et chaud, donc un parfait terrain de reproduction pour les germes. À cet égard, le porteur n’est pas toujours en mesure de stériliser efficacement ces masques. Cela peut entraîner encore plus de problèmes.

L’entreprise a donc travaillé sur un autre équipement de protection, qui peut être produit en toute sécurité – et elle s’est concentrée sur un écran facial protecteur pour les professionnels de la santé. Il est évident qu’ils ont partagé le fichier STL.file en ligne pour une utilisation globale. Vous trouverez de plus amples informations sur les recherches ici et sur l’assemblage ici.

Belgique] – Masques de protection imprimables en 3D  

Twikit a suivi avec un masque imprimable en 3D, fait sur mesure pour les professionnels de la santé, qui offre plus de confort pendant les longues journées, tout en étant réutilisable.  L’entreprise a déclaré que le masque est doté de filtres remplaçables et peut être désinfecté.

Twikit n’a pas encore annoncé si le fichier sera disponible en open source. Ils sont actuellement à la recherche des filtres certifiés : FFP2, FFP3, N95. N’hésitez pas à les contacter si vous avez des informations à ce sujet. La société a également annoncé sur sa page LinkedIn qu’elle a le soutien de grandes sociétés de production pour les hôpitaux dans le besoin.

Fabrication distribuée : « ils sont là pour aider »

Les professionnels de la santé dans le besoin peuvent trouver ci-dessous les réponses des entreprises d’impression 3D de leur région. 

Ajouté le 30 mars:

Roboze a rejoint il y a quelques semaines la lutte contre Covid-19. Le fabricant italo-américain a imprimé des centaines de valves pour les hôpitaux italiens.

Ces pièces sont fournies gratuitement pour les respirateurs artificiels destinés aux patients atteints de Covid-19. La division Roboze 3D Parts n’a pas l’intention de s’arrêter là. La société continue à recevoir des demandes d’autres hôpitaux italiens et du monde entier.

Avec le soutien de Dallara Automobili, fabricant de voitures de course basé en Italie, et en collaboration avec Isinnova, le fabricant d’imprimantes 3D va lancer la production de masques C-PAP pour hôpitaux destinés à la thérapie sous-intensive.

Dans les jours qui suivent, l’entreprise s’efforcera de tirer parti de son réseau de centres de pièces détachées 3D pour aider à répondre à la demande dans d’autres pays.

Ajouté le 26 mars :

 [Italie] : CRP Technology met sa technologie d’impression 3D à la disposition des entreprises biomédicales et des hôpitaux

Le spécialiste de l’impression 3D des applications de sport automobile a annoncé sa volonté d’aider le personnel médical.

A ce jour, la société a déjà produit plusieurs prototypes fonctionnels de valves d’urgence pour dispositif de réanimation et de composants de liaison pour masque respiratoire d’urgence pour ventilation assistée. Ils ont produit les « valves Charlotte » conçues par la startup Isinnova. Pour rappel, « l’utilisation par le patient est soumise à l’acceptation de l’utilisation d’un dispositif biomédical non certifié, en fournissant une déclaration signée ».

Ajoutée le 23 mars :

[USA]: Un hôpital américain a indiqué à Stratasys qu’il utilisait 1 530 écrans jetables chaque semaine, même sans le besoin créé par COVID-19. Il ne reste plus que six jours de stock, et la pandémie continue de s’intensifier.

 Grâce à son logiciel GrabCAD, à Stratasys Direct Manufacturing et à son réseau de partenaires qui ont fait don de capacités d’impression dans toutes les régions, le spécialiste des technologies FDM & Polyjet produira 5000 masques imprimés 3D (ou écrans faciaux) d’ici vendredi 27 mars.  

Dans le même ordre d’idées, le spécialiste en technologie médicale Medtronic et le Dunwoody College of Technology de Minneapolis apporteront leur soutien en matériaux dans la production du masque-bouclier en plastique.

Pour traiter facilement les demandes des hôpitaux ou des organisations, le fabricant a créé une page web où les hôpitaux peuvent demander des produits imprimés en 3D pour aider à résoudre la crise, les organisations offrir une capacité d’impression en 3D ou demander des imprimantes 3D ou du matériel à des fins médicales ou de sécurité. À cet égard, des instructions supplémentaires concernant l’assemblage de ce masque seront publiées aujourd’hui sur cette page web.

[Disponible dans le monde entier] : Ultimaker met son réseau mondial de centres d’impression 3D, d’experts et de concepteurs directement à la disposition des hôpitaux, par l’intermédiaire de ultimaker.com. « Nos concepteurs et ingénieurs aideront les professionnels de la santé à concevoir des pièces et des outils qui pourront ensuite être imprimés par le centre d’impression 3D le plus proche », a annoncé la société.

[France] : De nombreux prestataires de services et sociétés d’impression 3D français ont officiellement annoncé qu’ils étaient prêts à soutenir les hôpitaux et le personnel médical dans le besoin, si nécessaire.  Il s’agit notamment de : Silex3D Print, ERPRO, TH Industries, Gryp3D, MK3D , BombyxProd ainsi que Bone3D.

[Espagne] : BCN3D dispose de son propre parc de machines, composé de 63 machines au total (imprimantes 3D de technologie FFF : Sigma, Sigmax et BCN3D Epsilon). Ces imprimantes 3D pourraient être utilisées pour tout projet qui contribuerait le plus au bénéfice du public en ces temps difficiles. Pour toute demande, veuillez-vous adresser à covid19help@bcn3d.com .

Questions juridiques

Veuillez noter que la Commission européenne encourage vivement les entreprises de la FA à contribuer, dans la mesure du possible, à la lutte contre le COVID-19. Elle travaille actuellement sur des questions juridiques pour les protéger.

 

N’oubliez pas que vous pouvez poster gratuitement les offres d’emploi de l’industrie de la FA sur 3D ADEPT Media ou rechercher un emploi via notre tableau d’offres d’emploi. N’hésitez pas à nous suivre sur nos réseaux sociaux et à vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire : FacebookTwitterLinkedIn & Instagram !