Additive Industries : Vue sur l’évolution de la société dans l’industrie de la FA

 « Nous avons connu une croissance rapide car nos clients apprécient grandement nos systèmes intégrés et automatisés et que nous avons développé un flux de travail qui a été considéré comme la norme de production industrielle en peu de temps par des entreprises mondiales comme Volkswagen qui partagent notre vision » Daan Kersten

Additive Industries continue de développer de nouvelles stratégies pour favoriser la production d’applications nécessitant la fabrication additive. Six ans après son lancement, l’entreprise a fait ses preuves dans de nombreux secteurs : aérospatial, automobile, équipement de haute technologie, alimentaire ainsi que dans les secteurs du pétrole et du gaz. L’entreprise connaît une croissance rapide et s’associe à des entreprises de premier plan de diverses industries à travers le monde. Cela fait quelques années que nous suivons le fabricant néerlandais et aujourd’hui, Daan Kersten, co-fondateur et CEO, partage quelques points de leur stratégie dans cette #OpiniondelaSemaine.

Additive Industries, une stratégie bien pensée

Additive Industries a été créée en 2012 car les fondateurs ont vu une opportunité dans la technologie de fabrication additive métallique. Comme plusieurs entreprises de l’industrie, l’entreprise a développé un système qui lui a permis de prendre son envol. Il s’agit du MetalFaB1, un système modulaire de fusion en lit de poudre de bout en bout qui produit des pièces métalliques fonctionnelles de qualité, et dont le lancement s’est effectué en 2015.  


 © Additive Industries

En parlant de ce système, Daan Kersten a expliqué que l’intégration de l’automatisation, la technologie avancée d’étalonnage laser qui peut être préprogrammée pour fonctionner automatiquement à des intervalles spécifiés ainsi que les 4 lasers et 6 modules différents sont trois caractéristiques qui permettent au système de se distinguer des autres de la même gamme.

En plus de ce système, la Plate-forme Additive World est aussi un service qui fait partie intégrante de la solution MetalFaB 1. Elle intègre un système MRP (Materials Requirements Planning) et permet le stockage, le partage et l’analyse des données afin de répondre aux exigences des marchés industriels.


 © Additive Industries

« Après le lancement, nous avons commencé à développer nos activités au niveau international et dans diverses industries », explique Daan Kersten. « Des partenariats ont été signés avec différents acteurs de l’industrie (le dernier en date étant le partenariat avec le Centre de Technologie Globale de GKN Aerospace à Bristol) et des centres ont été ouverts pour favoriser le développement de la technologie, des procédés et des applications dans des domaines stratégiques. »

Aujourd’hui, l’entreprise compte un centre à Bristol (Royaume-Uni) qui se concentre sur les matériaux, un autre en Californie dédié à la fabrication certifiée, celui de Singapour qui se concentre sur l’industrialisation, sans parler du centre d’Eindhoven qui vise à continuer le développement des capacités matérielles et logicielles.

Marchés et applications


 © Additive Industries

Bien que l’entreprise soit active sur plusieurs marchés, Daan Kersten a confirmé que, pour Additive Industries, les marchés les plus exigeants sont l’aéronautique, l’automobile ainsi que le marché des implants médicaux.

Cependant, le CEO souligne qu’« il y a aussi une très grande opportunité dans le segment du pétrole et du gaz ». « Nous travaillons actuellement sur un projet dans cette industrie », ajoute-t-il. Sans en révéler davantage, le fondateur a fait ressortir quelques différences entre ces secteurs d’activité : « Chaque marché a ses propres exigences. L’aérospatiale nécessite principalement des pièces légères, l’automobile recherche la réduction des coûts. Quant au secteur du pétrole et du gaz, il s’agit d’une combinaison de caractéristiques communes. L’une des raisons pour lesquelles ce marché se démarque est le fait que nous pouvons imprimer des pièces sur place, sans oublier ses applications intéressantes telles des pièces de turbines dans les pompes. »

Perspectives pour 2019

La société a bien commencé l’année au Royaume-Uni et à Singapour. En ce qui concerne les marchés, les principales industries qu’ils cibleront sont le secteur aérospatial, l’industrie automobile à haute performance au Royaume-Uni, les équipements pour les semi-conducteurs ainsi que le secteur pétrolier et gazier à Singapour.

Au niveau matériel et logiciel, ils prévoient de lancer une mise à jour et de nouveaux modules de leur système lors du prochain Formnext, à la fin de cette année.

En attendant, compte tenu des embauches récentes et des 25 postes à pourvoir dans le monde, on peut d’ores et déjà affirmer qu’Additive Industries est complètement sortie de la phase de start-up et avance vers son objectif : être dans le Top 3 sur le marché de la fabrication additive industrielle.

(3DA)

3D Adept est une société de communication dédiée à la technologie 3D. Notre société de médias vise à fournir les dernières tendances et analyses dans l’industrie de l’impression 3D. 3D Adept Media comprend un média en ligne www.3dadept.com, disponible en anglais et en français et un magazine bimestriel, 3D Adept Mag, également disponible en anglais et en français. Grâce à ces outils de communication, nous permettons aux entreprises spécialisées dans les technologies 3D et aux entreprises qui fabriquent leurs produits à l’aide de technologies 3D de communiquer sur leurs activités et leurs produits, ainsi d’atteindre un public cible.

%d blogueurs aiment cette page :