OSSBERGER GmbH & Co. KG: sa mission d’automatiser les opérations de post-traitement

Markus Garscha, Business Unit Director, OSSBERGER GmbH & Co. KG

Renforcer le nettoyage conventionnel avec le post-traitement pour la fabrication additive.

Il existe plusieurs moyens d’entrer sur le marché de la fabrication additive : alors que les grands acteurs décident pour la plupart de racheter des PMEs, d’autres suivent toutes les étapes d’un parcours entrepreneurial et développent leurs propres produits.

OSSBERGER GmbH & Co. KG est l’un de ces grands acteurs qui a une forte présence dans le secteur de l’ingénierie. Toutefois, contrairement à la plupart des acteurs qui appartiennent à sa ligue, l’entrée récente de la société dans l’industrie de la FA est le résultat d’une expérience interne qui a souligné la nécessité d’un équipement de post-traitement fiable.

Avant d’approfondir ce point, mentionnons que l’entreprise familiale s’est forgée une solide réputation dans le domaine de la technologie hydroélectrique. Avec plus de 10 000 turbines installées dans le monde entier, il est juste de dire que l’entreprise a pu améliorer la qualité de vie de millions de personnes grâce à une énergie écologique et renouvelable.

Au fil du temps, le fabricant allemand de machines a également acquis une grande expertise dans le domaine de la technologie des plastiques. Ses machines de transformation des plastiques ont permis de réduire les composants automobiles, économisant ainsi des ressources importantes en matière de consommation de carburant et d’énergie ainsi que les émissions de CO2.

La troisième unité commerciale, Surface Technology, fabrique des systèmes de nettoyage qui fonctionnent sans agents chimiques, ce qui permet de réduire les déchets et l’impact sur l’environnement, et donc d’économiser de l’énergie et de fournir un système plus propre et plus écologique que les installations conventionnelles. Cette technologie, qui utilise également les vibrations en son cœur, est utilisée dans le monde entier depuis 17 ans.

La fabrication additive entre en jeu dans les activités de l’entreprise en 2019 lorsque Surface Technology a développé la plate-forme de machine OSSBERGER FINISH.

La société utilisait alors une technologie de lit de poudre pour l’outillage et d’autres composants. Ils ont rapidement réalisé le travail intense qu’exige le post-traitement.

Plutôt que d’investir dans un système de post-traitement externe, ils ont mis à profit leur expertise en matière de machines et de technologie de surface pour développer une solution de post-traitement qui a marqué les débuts de leurs activités de FA.

« Nous avons produit des outils avec la technologie SLS. Lorsque nous avons rencontré la question du post-traitement pour la FA, nous avons travaillé sur une solution que nous avons exposée pour la première fois à Formnext 2019. Pendant le salon, nous avons rencontré EOS GmbH et nous poursuivons le développement de la machine avec eux cette année. Avec notre ligne OSSBERGER FINISH, nous proposons des solutions automatisées pour le déballage, le dépoudrage et le nettoyage de pièces imprimées sur lit de poudre », explique Markus Garscha, directeur de l’unité commerciale.

La ligne OSSBERGER FINISH

Déballage, enlèvement de poudres et nettoyage“, les principaux goulets d’étranglement dans l’utilisation de la fabrication additive (FA) comme processus industriel. L’automatisation de ces tâches permet aux opérateurs de permettre une utilisation viable de la FA dans leur environnement de production.

Le seul bémol est que le post-traitement des composants imprimés en 3D peut être assez complexe. Les pièces métalliques imprimées en 3D, par exemple, ne nécessitent pas le même équipement que les pièces polymères imprimées en 3D qui nécessitent un équipement plus spécifique, sans compter que certains procédés d’impression 3D métal requièrent parfois diverses solutions de post-traitement.

OSSERBER GmbH a décidé de se concentrer sur les technologies de FA à base de lit de poudre pour développer ses équipements. La technologie d’OSSBERGER FINISH, dont le brevet est en instance, utilise des vibrations modulées et un flux d’air sous vide. La plate-forme de la machine modulaire peut être utilisée sans air comprimé et sans aucun matériau de sablage. Elle a été qualifiée par EOS et convient le mieux au post-traitement de pièces avec des détails fins.

« Nos machines peuvent être intégrées dans un environnement d’usine intelligent entièrement automatisé : par exemple, un système autonome de manutention de conteneurs d’impression ou connecté à un système automatisé de gestion des poudres », a souligné Garscha.

Il y a encore beaucoup de choses à découvrir sur OSSBERGER GmbH & Co. KG, mais il est bon de savoir que l’entreprise fait déjà partie de la liste restreinte des acteurs capables d’échelonner et d’automatiser les opérations de post-traitement.

« Nous aimerions apporter notre longue expérience du nettoyage intégré et automatisé de pièces usinées dans le monde de la fabrication additive et espérons offrir des solutions intelligentes à des clients potentiels », conclut le directeur de la division.

N’oubliez pas que vous pouvez poster gratuitement les offres d’emploi de l’industrie de la FA sur 3D ADEPT Media ou rechercher un emploi via notre tableau d’offres d’emploi. N’hésitez pas à nous suivre sur nos réseaux sociaux et à vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire : FacebookTwitterLinkedIn & Instagram !