L’organisme de normalisation ASTM, travaille actuellement sur un guide standard de fabrication additive pour les essais mécaniques des plastiques (WK66029).

Les opérateurs de FA, les fournisseurs de systèmes de FA, les producteurs de matériaux, les laboratoires d’essais, les adoptants de technologies, les détenteurs de certification de type et les organismes de réglementation des certificats apprendront à modifier les essais mécaniques, à analyser les résultats et à valider les méthodes d’essai relatives aux pièces imprimées 3D en polymère.

L’ASTM a déjà travaillé sur plusieurs questions de normalisation dans l’industrie de la FA. Depuis le lancement de son centre d’excellence en FA, l’entreprise a financé plusieurs projets de recherche pour faire avancer la normalisation, s’est vue attribuer plusieurs projets gouvernementaux, a établi des consortiums industriels dans deux régions et a entrepris des efforts de formation de la main-d’œuvre, pour n’en nommer que quelques-uns.

Le centre d’excellence de FA de l’organisation est également responsable de ce projet, qui est dirigé par le National Institute for Aviation Research (NIAR) de l’Université d’Etat Wichita.

Ainsi, techniquement parlant, les chercheurs du WSU-NIAR étudieront les données sur les propriétés des matériaux et les rapports d’analyse statistique pour les matériaux d’impression 3D en se basant sur les commentaires des comités de l’industrie et des comités de révision gouvernementaux.

De plus, il est à noter que l’équipe de recherche a également participé au programme du National Center for Advanced Materials Performance (NCAMP), un programme axé sur la qualification additive de l’ULTEM 9085. En se basant sur les leçons apprises, ils explorent maintenant d’autres méthodes et géométries qui conviennent aux objets produits de façon additive.

L’étude vise à susciter un consensus parmi les multiples comités de l’ASTM (F42 et D20) et à offrir une orientation universellement acceptable pour l’industrie de la FA.

« Le NIAR possède l’expérience nécessaire pour tirer parti des efforts de qualification des matériaux dans les normes industrielles applicables aux matériaux et aux systèmes technologiques adjacents, tels que la fabrication additive », a déclaré John Tomblin, directeur exécutif de NIAR. « L’étude round-robin est la prochaine étape dans le développement du travail accompli par le programme de qualification. »

Les premières observations montrent déjà que les approches qui avaient bien fonctionné pour les matériaux traditionnels et les techniques de fabrication soustractives peuvent ne pas être optimales pour la fabrication additive.

« Boeing travaille depuis longtemps avec les intervenants de l’industrie au sein de multiples organismes d’élaboration de normes, car nous croyons au partage de connaissances communes par le biais des normes de l’industrie, » explique Chul Y. Park, agrégé technique chez Boeing. « En ce qui concerne les méthodes d’essais mécaniques pour la FA à base de polymères, nous avons coordonné nos efforts avec divers organismes d’élaboration de normes, dont ASTM International, pour partager les enjeux et les solutions proposées par Boeing à ces enjeux. »

Enfin, dans le cadre de ce projet de normalisation, Boeing et d’autres partenaires de l’industrie apportent actuellement leur expertise dans la caractérisation des matériaux de FA en partageant des modèles et des dessins de ce que l’on appelle des « modèles alternatifs de coupons de traction » qui seront évalués par le programme NIAR round-robin.

Vous pouvez maintenant poster vos offres d’emploi sur 3D ADEPT Media. Pour des informations exclusives sur l’impression 3D, abonnez-vous à notre newsletter et suivez-nous sur les réseaux sociaux : FacebookTwitterLinkedIn & Instagram !Vous souhaitez-vous abonner à 3D ADEPT Mag ? Ou vous voulez figurer dans le prochain numéro de notre magazine numérique ? Envoyez-nous un email à contact@3dadept.com