Combiner la technologie de jumeau numérique et l’imprimante 3D industrielle pour atteindre de meilleurs objectifs de retour sur investissement

Imaginez une imprimante 3D industrielle qui peut également effectuer des opérations de fraisage, de placement de fibres, de pose de bandes, d’inspection et de rognage… C’est la machine tout-en-un que développe Ingersoll Machine Tools, un fournisseur international de machines-outils additives et soustractives.

Baptisée MasterPrint™, cette grande machine peut imprimer avec des thermoplastiques et usiner des pièces à leur forme finale au sein de la même plateforme. Elle est conçue pour fabriquer des outils destinés aux industries aérospatiale, spatiale et maritime.

« À une minute, la machine peut être en train d’ajouter de la matière, la suivante de la soustraire avec la tête de fraisage », explique Jason Melcher, vice-président des ventes chez Ingersoll. Pendant tout ce temps, la machine maintient des tolérances très précises.

En fait, les applications d’usinage complexes nécessitent une combinaison de matériel et de logiciel capable de répondre aux coûts de fabrication sans sacrifier la qualité. Pour faire face à cette problématique, Ingersoll a choisi le système CNC Sinumerik 840D sl de Siemens, modulaire, évolutif et ouvert.

“Nous avons trouvé en Siemens un partenaire matériel et logiciel CNC qui est prêt à développer et à intégrer des fonctionnalités avancées dans ses produits et à nous permettre d’atteindre nos objectifs stratégiques et de répondre aux besoins de nos clients en réduisant leur temps de mise sur le marché et en augmentant leur rentabilité“, Piergiorgio Assandri, directeur commercial, Ingersoll Machine Tools.

Pour ceux qui ne connaissent pas Sinumerik 840D sl, le système est la plateforme de commande des plateformes robotiques d’entrée de gamme d’Ingersoll, MasterPrint Robotic™ et MasterPrint Continuous Filament™ – ainsi que de sa gigantesque imprimante 3D industrielle MasterPrint™, la machine qui imprime avec des thermoplastiques. Les coûts de fabrication peuvent être réduits de 75 % et les délais raccourcis de plusieurs mois à quelques jours.

Siemens explique que le Siemens Virtual NC Kernel (VNCK) est un aspect central dans le modus operandi de cette plateforme. Ingersoll l’utilise pour intégrer le noyau CNC réel dans une machine virtuelle, ce qui lui permet d’émuler complètement la commande réelle de la machine-outil et d’importer directement les archives de mise en service de la machine réelle. Cela permet de gagner du temps grâce à une mise en service plus rapide et aide Ingersoll à fournir la machine à ses clients plus rapidement. Les clients finaux bénéficient également de la possibilité de simuler la fabrication de leur produit et de réduire leur délai de mise sur le marché tout en améliorant la qualité de la production.

Nos clients apprécient notre capacité à créer un jumeau numérique dès la phase de conception, car cela les rassure en termes de faisabilité et d’objectifs de retour sur investissement qu’ils se sont fixés“, explique Jason Melcher.

N’oubliez pas que vous pouvez poster gratuitement les offres d’emploi de l’industrie de la FA sur 3D ADEPT Media ou rechercher un emploi via notre tableau d’offres d’emploi. N’hésitez pas à nous suivre sur nos réseaux sociaux et à vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire : FacebookTwitterLinkedIn & Instagram ! Si vous avez une innovation à partager pour le prochain numéro de notre magazine numérique ou si vous avez un article à faire connaître, n’hésitez pas à nous envoyer un email à contact@3dadept.com