PwC annonce un programme digital de 2 ans pour former 1 000 collaborateurs aux drones, à la blockchain et à l’impression 3D

A partir de janvier, Digital Accelerators, le programme de développement des compétences de PwC, permettra à 1000 participants d’acquérir une expertise dans les domaines de l’impression 3D, des drones et de la blockchain. Pendant deux ans, les employés découvriront les projets numériques des clients et assisteront à des cours hebdomadaires liés à ces trois domaines qui contribuent à la croissance de l’économie.

La société d’audit n’a pas mentionné combien elle dépense pour l’ensemble du programme, mais a affirmé que former des employés à l’acquisition de compétences digitales fait partie de l’investissement le plus important de l’entreprise.

Pour Sarah McEneaney, leader du talent numérique chez PwC et responsable du programme Digital Accelerators : « Il semble qu’à ce stade, les gens devraient avoir plus de compétences technologiques. C’est nécessaire pour que nous puissions rester compétitifs et être réactifs face à ce que nos clients traversent également. »

Selon la responsable du programme Digital Accelerators, les clients du cabinet veulent contrôler le coût des projets/activités numériques. Une fois que les employés seront plus efficaces, PwC pourrait réduire le nombre d’heures facturables sur les projets et les économies seront transférées aux clients de PwC.

Digital Accelerators

A partir de janvier, Digital Accelerators, le programme de développement des compétences de PwC, permettra à 1000 participants d’acquérir une expertise dans les domaines de l’impression 3D, des drones et de la blockchain. Pendant deux ans, les employés découvriront les projets numériques des clients et assisteront à des cours hebdomadaires liés à ces trois domaines qui contribuent à la croissance de l’économie.Chaque participant doit passer 10 heures par semaine en classe. Les données et les analyses, qui comprendront la collecte d’information et la blockchain, constitueront la première partie du programme d’études.

Le deuxième domaine se concentre sur l’automatisation : L’impression 3D, la cybersécurité, les drones et la réalité augmentée seront abordés dans cette partie.

Enfin, l’intelligence artificielle et le machine learning termineront le programme.

Les cours se dérouleront aussi bien sur site qu’en formation virtuelle, « ainsi, un employé de Boston pourrait facilement travailler avec un employé de San Francisco s’il le souhaite », a déclaré McEneaney.

Pour des informations exclusives sur l’impression 3D, abonnez-vous à notre newsletter et suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Vous souhaitez-vous abonner à 3D ADEPT Mag ? Ou vous voulez figurer dans le prochain numéro de notre magazine numérique ? Envoyez-nous un email à contact@3dadept.com




Passionnée de nouvelles technologies, j’ai découvert l’impression 3D à travers différentes expériences professionnelles. Consciente de l’importance de cette technologie pour les marchés d’aujourd’hui et de demain, c’est avec plaisir que je vous partage les dernières informations et analyses qui y ont trait, afin qu’à votre tour, vous puissiez en tirer profit. #Restezconnectés #3DAdept