Prototyping 2017 : la place de l’impression 3D

Que retenir de Prorotyping 2017 ?

Cette année marque la 3e édition de Prototyping, un événement qui a attiré l’attention de tous ceux qui avaient besoin d’en savoir plus sur le développement des produits, le prototypage et la production en petits volumes.

L’événement a eu lieu à Courtrai, en Belgique du 8 au 9 novembre 2017.

De l’idée à la conception de produit

Prototyping 2017 a réuni des spécialistes du prototypage, des experts de matériaux…et des entreprises leaders dans l’industrie de l’impression 3D.

Il s’agissait avant tout d’attirer l’attention sur la façon de concrétiser les idées avant le début de la production en grandes séries, une part non négligeable dans l’industrie d’où l’importance du choix de la technologie utilisée, de matériaux, d’outils et de techniques requises.

La place de l’impression 3D : trois secteurs clés

Des spécialistes dans les services dédiés à l’impression 3D, des fabricants d’imprimantes 3D de qualité, des distributeurs de technologies reliées à l’impression 3D, des spécialistes de matériaux ont mis en avant l’importance des technologies de l’impression 3D à cet événement.

German RepRap X400 v4 – imprimante 3D révélée à Prototyping 2017

Il s’agit entre autres de Stratasys, German RepRap, Melotte, Materialise, Materia, Raytech, Flam3D, Distrinova.

Ces acteurs montrent la place grandissante de l’impression 3D en Belgique notamment dans le secteur médical, l’art et la recherche où chaque acteur s’attèle à donner une place unique à sa création.

Le secteur médical est celui qui fait découvrir de plus en plus d’innovations. Le corps médical doit constamment s’entourer d’autres experts pour découvrir les moyens d’améliorer, voire de sauver les vies. En effet, des experts tels que Leyre Azcona, soulignent le recours à des modèles imprimés 3D pour effectuer des tests permettant de gagner en certitude et d’atténuer les dépassements de coûts.

En effet dans le secteur de l’art, le plus gros réside dans l’exécution et les détails de la pièce finale. Materia met en avant la délicatesse dont il faut faire preuve dans l’utilisation du matériau. A travers ces différents matériaux, le spécialiste en la matière montre que l’impression 3D peut s’allier avec du bois, du béton, de la mousse CNC pour ne citer que ces exemples.

La recherche mise en avant à travers les universités, et les organisations telles que Flam3D, elle met surtout en avant l’unité de tous les acteurs de ce domaine pour faire avancer la technologie.

Pour des informations exclusives sur l’impression 3D, abonnez-vous à notre newsletter et suivez-nous sur les réseaux sociaux!



Kety S.

Spécialiste en communication corporate et marketing à 3D Adept, Kety a un grand intérêt pour les innovations technologiques, précisément pour la portée de l’impression 3D sur différents secteurs d’activités. Afin d'en tirer profit à juste mesure, bon nombre de choses doivent encore être découvertes sur les technologies qui façonnent le monde de demain.