BMW Group investira plus de 10 millions d’euros dans un campus d’impression 3D. Ce dernier sera situé au nord de Munich, précisément à Oberschleissheim.

Les activités du campus seront axées sur la fabrication de pièces pour la construction de prototypes, la production en série et les solutions personnalisées. Le centre jouera également le rôle d’un espace interdisciplinaire de formation et de projet pour les ingénieurs de développement par exemple.

L’impression 3D en BMW Group Production System

Pour le fabricant, la fabrication additive représente un véritable potentiel pour la production en série. Rappelez-vous le roadster i8 récemment lancé qui intègre des tonnes de pièces métalliques imprimées en 3D dans sa fabrication. La pièce imprimée est plus légère que l’équivalent moulé par injection normal, mais nettement plus rigide. Sa géométrie « bionique », inspirée des formes trouvées dans la nature, a été optimisée pour l’impression 3D.

Composant de la i8 Roadster

Jens Ertel a expliqué qu’avec « la BMW i8 Roadster, BMW Group est devenu le premier constructeur automobile à imprimer en 3D une série de plusieurs milliers de pièces métalliques. Le composant concerné est une fixation dans la couverture de tonneau pour le capot. »

Parlant de l’adoption croissante de composants personnalisés, il est impossible de ne pas mentionner le nouveau programme MINI Yours Customized, qui permet aux clients de concevoir eux-mêmes certains composants.

L’idée derrière ce concept de production est de décentraliser la fabrication

Pour BMW Group, l’objectif n’est pas de se concentrer sur la FA, mais surtout de combiner cette technique de fabrication avec les techniques existantes. L’entreprise s’attend à ce qu’avec le temps, «il devienne possible de produire des composants directement là où ils sont finalement nécessaires ».

En ce qui concerne les méthodes de production numérique pour le développement de véhicules, il convient de noter que les composants ne sont réalisés qu’avec des données numériques, ce qui élimine le besoin d’outils classiques tels que les outils de presse et les moules d’injection. À ce jour, la technologie est le plus souvent utilisée pour de petites séries de composants personnalisés et souvent très complexes.

Enfin, cette adoption de la FA implique également quelques investissements de la part de l’entreprise. La société Carbon, Xometry et Desktop Metal, font partie des entreprises qui ont bénéficié d’un investissement de BMW Group. Ils représentent une valeur ajoutée stratégique durable.

Les activités du campus débuteront officiellement au début de 2019 et pourront accueillir jusqu’à 80 associés.

Pour des informations exclusives sur l’impression 3D, abonnez-vous à notre newsletter et suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Voulez-vous figurer dans le prochain numéro de notre magazine numérique ? Envoyez-nous un email à contact@3dadept.com 




About the author

Être capable de communiquer à travers différentes plateformes sociales a toujours été une de mes passions, et le faire pour une industrie en constante évolution est très excitant. C'est avec beaucoup de plaisir que j'informe le monde sur les différentes choses que l'impression 3D peut offrir, et que je partage mon point de vue sur ces innovations.

Related

%d blogueurs aiment cette page :