Paris Fashion Week 2019 : Iris Van Herpen est de retour, cette fois avec des « bijoux de visage » imprimés 3D

Le designer néerlandais Van Herpen a présenté cette semaine la collection « Shift Souls » au Musée des Beaux-Arts dans le cadre de la Fashion Week de Paris.

L’année dernière, elle a attiré l’attention au défilé de mode haute couture avec sa robe en silicone « Bird » et ses pièces squelettiques réalisées avec l’impression 3D.

Cette année, l’artiste a présenté des sphères volumineuses, des formes atypiques et des détails découpés au laser sur 18 vêtements. La collection présente également une palette de couleurs diversifiée, de l’indigo et du violet à l’ocre et au jaune, et a été créée en collaboration avec plusieurs artistes et experts. De plus, les vêtements présentent des imprimés qui créent des illusions d’optique pour « déformer le corps« .

Selon son site Internet, le volume  » Symbiotic  » des robes « est constitué de soies teintes dans la masse » disposées sur un cadre en PETG découpé au laser, ce qui donne des « formes d’oiseaux hybrides (…) qui volent en symbiose avec le corps comme des créatures mythologiques ».

Mais ce qui attire le plus notre attention, c’est « Cellchemy« , un bijou de visage imprimé en 3D réalisé en collaboration avec TU Delft. L’Université de Technologie basée aux Pays-Bas a déjà fait ses preuves dans de nombreux projets. Jusqu’à présent, elle a été reconnue pour ses recherches, sans parler du fait qu’elle a formé des étudiants qui ont bâti leur entreprise en intégrant la technologie de l’impression 3D.

Quoi qu’il en soit, les experts de TU Delft ont scanné en 3D les visages du modèle et ont dessiné une forme basée sur les changements de densité du visage. Pour Shift Souls, Iris V. H. « a examiné l’évolution de la forme humaine, son idéalisation dans le temps et l’hybridation des formes féminines dans la mythologie ».

L’artiste est reconnue pour l’application de techniques novatrices à des matériaux inhabituels de ses collections, et il est certain qu’elle n’a pas l’intention de s’arrêter là.

 

Pour des informations exclusives sur l’impression 3D, abonnez-vous à notre newsletter et suivez-nous sur les réseaux sociaux ! Images: Iris Van Herpen

Vous souhaitez-vous abonner à 3D ADEPT Mag ? Ou vous voulez figurer dans le prochain numéro de notre magazine numérique ? Envoyez-nous un email à contact@3dadept.com




Kety S.

Spécialiste en communication corporate et marketing à 3D Adept, Kety a un grand intérêt pour les innovations technologiques, précisément pour la portée de l’impression 3D sur différents secteurs d’activités. Afin d'en tirer profit à juste mesure, bon nombre de choses doivent encore être découvertes sur les technologies qui façonnent le monde de demain.