ONO a officiellement mis fin au développement de son imprimante 3D pour smartphone

Il y a cinq ans, l’entreprise d’impression 3D ONO a créé un battage médiatique avec une imprimante 3D pour smartphone à 99$. Avec un prix aussi abordable, les fondateurs Filippo Moroni et Pietro Gabriele avaient l’ambition de mettre l’impression 3D en résine entre les mains des nouveaux utilisateurs et des professionnels.

Au cœur du concept, des masques de lumière sont projetés depuis un téléphone sur le plateau de résine de l’imprimante, durcissant chaque couche d’un objet pendant que l’imprimante 3D ONO le soulève de la cuve couche par couche. La machine nécessite l’utilisation de résines spéciales qui peuvent être durcies par la lumière blanche ordinaire, appelées matériaux réactifs à la lumière du jour, contrairement aux résines UV qui nécessitent des lasers ou des projecteurs UV numériques.

Pour accélérer le développement de leur produit, ils ont lancé une campagne Kickstarter afin d’obtenir 80 000 $. La campagne a connu un tel succès que l’équipe a obtenu 2 321 811 $, soutenus par 16 180 contributeurs.

Seulement voilà, ONO a officiellement arrêté le développement de ces produits, sans respecter ses engagements envers ses investisseurs. En deux mots sur sa page Kickstarter : “the end“, ONO a décidé de tirer la prise sur son imprimante 3D en résine alimentée par smartphone, soulevant ainsi une vague de protestation de la part des investisseurs.

D’autres commentaires de Moroni, révèlent que la société a rencontré “des complexités inattendues, des fournisseurs infidèles, des consultants qui en ont profité… et a évidemment fait plusieurs erreurs, comme tant d’autres projets.” Le fondateur a également déclaré que “la plus grande erreur” qu’il a commise a été de donner “la gestion et le contrôle des fonds américains à la mauvaise personne”.

Bien que lui et un autre membre de l’entreprise aient utilisé leurs propres ressources pour “éviter le désastre, sauver les emplois des gens et se remettre de ce cauchemar“, ONO reste pour l’instant une “entreprise en faillite mais sans ressources.”

L’entreprise prévoit maintenant d’ouvrir le projet ONO et de mettre les brevets open-source.

N’oubliez pas que vous pouvez poster gratuitement les offres d’emploi de l’industrie de la FA sur 3D ADEPT Media ou rechercher un emploi via notre tableau d’offres d’emploi. N’hésitez pas à nous suivre sur nos réseaux sociaux et à vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire : FacebookTwitterLinkedIn & Instagram !