Oceanz et AM-Flow approfondissent leur collaboration pour le tri et le prélèvement automatique de pièces imprimées en 3D

L’année dernière, lorsque la pandémie était à son apogée, certaines entreprises ont dû ralentir leurs activités et se recentrer sur certains projets internes tandis que d’autres signaient de nouvelles collaborations. AM-Flow faisait partie de ce deuxième groupe puisqu’elle annonçait une collaboration avec Oceanz 3D Printing, un fournisseur de services d’impression 3D aux Pays-Bas. Une collaboration qui consistait pour les deux partenaires à développer des solutions de lignes de production de FA entièrement automatisées.

Tout comme les autres prestataires de services d’impression 3D, plusieurs étapes de post-traitement sont réalisées manuellement chez Oceanz. L’augmentation des coûts et des délais due à ces étapes manuelles nous a fait prendre conscience de la nécessité de développer et d’appliquer de nouvelles technologies, comme l’identification automatique, l’intelligence artificielle (IA) et l’apprentissage automatique. Nous avons ouvert notre site de production comme un “laboratoire vivant” pour développer ces technologies. Ce partenariat est unique et nécessaire pour optimiser les processus de post-production en termes de qualité et de rapidité“, a déclaré Erik van der Garde, CEO Oceanz 3D printing, dans leur première annonce.

En mai dernier, l’ajout d’une solution AM-SORT personnalisée a été célébré de manière festive avec du champagne et du gâteau“, a annoncé AM Flow la semaine dernière.

Pour rappel, la société de solutions d’automatisation dédiées à la FA a récemment expliqué comment elle permettait aux entreprises de passer de l’identification des pièces sur la base de leur géométrie à leur tri en vue de l’étape suivante du processus.

L’usine d’Oceanz accueille désormais deux modules intégrés – AM-VISION et AM-SORT, qui sont désormais prêts à réaliser une production complète de pièces. L’AM-VISION permet l’identification automatisée des pièces dès leur sortie de l’imprimante, tandis que l’AM-SORT soutient ce processus en triant les pièces rapidement. Ce processus est soutenu par des palettes brevetées conçues pour une large gamme de pièces imprimées en 3D, et qui garantissent que les modèles sont bien identifiés et guidés vers l’étape suivante du processus.

AM-FLOW explique dans un communiqué de presse que ces nouveaux modules représenteront un gain de temps et d’argent pour Oceanz qui pourra désormais suivre et tracer chaque modèle pendant le processus de production. Au-delà de l’efficacité, un tel contrôle automatisé et reproductible est essentiel pour les industries exigeantes comme le secteur médical. 

 Stefan Rink, CEO d’AM-Flow : “Le bon sens et une approche pratique nous ont permis de franchir des étapes aussi rapidement. Nous nous réjouissons d’une longue collaboration pour rendre Oceanz encore plus fort“.

Les deux entreprises travaillent actuellement à l’automatisation des entrepôts dans le cadre du système Track & Trace, ainsi qu’au contrôle qualité automatisé des objets imprimés en 3D.

Erik van der Garde, CEO d’Oceanz 3D Printing : “Cette collaboration confirme notre propre mentalité terre-à-terre et pratique, ainsi que l’agréable collaboration avec AM-Flow en tant que spécialiste de l’automatisation du flux de travail 3D, travaillant à une vision commune du marché. Cette application est nécessaire pour passer à l’étape suivante et correspond parfaitement aux exigences futures et, par conséquent, à Oceanz“.

N’oubliez pas que vous pouvez poster gratuitement les offres d’emploi de l’industrie de la FA sur 3D ADEPT Media ou rechercher un emploi via notre tableau d’offres d’emploi. N’hésitez pas à nous suivre sur nos réseaux sociaux et à vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire : FacebookTwitterLinkedIn & Instagram ! Si vous avez une innovation à partager pour le prochain numéro de notre magazine numérique ou si vous avez un article à faire connaître, n’hésitez pas à nous envoyer un email à contact@3dadept.com