Depuis le printemps 2016, le satellite Tomsk-TPU-120 imprimé 3D attendait le «GO» avant d’être envoyé dans l’espace depuis la Station spatiale internationale (ISS). Hier, l’Université Polytechnique de Tomsk a annoncé la bonne nouvelle:

« Lundi, les systèmes du satellite seront vérifiés et ses batteries seront chargées à partir de l’équipement embarqué de la Station. Le lancement est prévu pour le 17 août. « 

Les cosmonautes russes Fyodor Yurchikhin et Sergei Ryazansky effectueront le lancement.

Pendant quatre à six mois, le satellite restera dans l’espace ouvert, signalant à la Terre les températures à bord, les plaques et les batteries ainsi que les composants électroniques.

Cela permettra aux scientifiques de savoir si les matériaux seront utiles dans la construction de dispositifs spatiaux.

Le projet 3D imprimé Tomsk-TPU-120

Pour rappel, le satellite a été créé par l’Université Polytechnique de Tomsk, la Energiya Aerospace Corporation et l’Institut d’Études de Physique de la Force et de l’Ingénierie des Matériaux de l’Académie des Sciences de Russie en Sibérie.

Construit avec la technologie d’impression 3D, le nano-satellite mesure 30 cm de longueur; Sa largeur et sa hauteur sont de 11 cm.

Les scientifiques ont équipé l’appareil avec un boîtier imprimé 3D et des blocs de batterie en céramique imprimés en 3D, ce qui en fait le premier satellite imprimé 3D.

 

L’année dernière, ils ont expliqué que «c’est la première coque satellite imprimée en 3D, montrant que la technologie d’impression 3D a créé une percée pour la fabrication de petits satellites, ce qui les rend plus massifs et pratiques.




Pour des informations exclusives sur l’impression 3D, abonnez-vous à notre newsletter et suivez-nous sur les réseaux sociaux!