Jon Bengoetxea, CEO de Tumaker, parle de l’importance et des limites de l’impression 3D à l’école

Ce n’est pas vraiment un secret ; l’impression 3D est de plus en plus utilisée dans l’éducation. Les établissements ainsi que les entreprises font de leur mieux pour encourager les étudiants à améliorer leurs compétences en STEM et en impression 3D.

Une chose est certaine, il est certainement important d’acquérir un certain savoir-faire dans les technologies qui façonnent l’avenir. Cependant, il est également important d’être pleinement conscient de leurs limites et/ou dangers.

Pour aborder ce sujet, nous avons fait appel à Tumaker, un fabricant d’imprimantes 3D professionnelles et industrielles basé au Pays Basque. La société a récemment lancé Voladd, une imprimante 3D connectée pour les environnements domestiques, l’éducation et les entreprises. Leurs imprimantes 3D permettent un large éventail d’applications dans plusieurs domaines : art, architecture, industrie, industrie médicale et éducation.

Jon Bengoetxea, CEO de Tumaker, partage ses réflexions sur l’utilisation de l’impression 3D à l’école.

A partir de quel âge l’étudiant doit-il entrer en contact avec l’impression 3D ?

Parlant de l’âge auquel l’étudiant devrait entrer en contact avec l’impression 3D, Jon Bengoetxea n’a pas donné d’âge particulier. Selon le CEO, tout dépend de l’imprimante 3D avec laquelle il/elle commence son aventure. En effet, un équipement complexe peut être un obstacle pour les plus jeunes. Plus l’imprimante 3D est pratique, mieux c’est pour apprendre.

A l’âge de 6 ans par exemple, les enfants doivent simplement apprendre à sélectionner des modèles 3D préalablement conçus, à les envoyer à l’imprimante et à prendre plaisir à regarder le processus d’impression.

Nous avons demandé ensuite à Jon Bengoetxea s’il existe une réglementation qui encadre l’utilisation des imprimantes 3D dans les écoles. Est-ce que chaque école détermine la technologie qui convient le mieux à ses élèves ?

Afin d’exploiter les valeurs d’une imprimante 3D dans le secteur de l’éducation, les gens doivent tenir compte du fait qu’elle doit être assez facile à utiliser mais assez complexe pour apprendre des choses précieuses. La plupart du temps, les écoles qui peuvent se permettre ce type de technologie innovante veulent surtout élargir leur spectre technologique afin d’améliorer l’offre pour leurs élèves. On sait que la conception 3D est une compétence très utile non seulement de nos jours, mais aussi dans un avenir proche. Avoir accès à des imprimantes 3D peut transformer leurs conceptions numériques en quelque chose de réel, ce qui enrichit grandement le processus éducatif en ajoutant la fabrication en temps réel.

Les imprimantes 3D qui conviennent le mieux aux élèves sont généralement faciles à utiliser, de sorte que les enseignants n’aient pas à passer beaucoup de temps à apprendre et à enseigner comment les utiliser. Elles doivent être connectées, pour que les étudiants puissent les utiliser sur le cloud. Elles doivent intégrer un dispositif qui évite l’installation de tout logiciel externe.

Ces machines devraient permettre d’enregistrer, de télécharger et d’interagir facilement avec des dessins 3D, de sorte que chaque élève aime le processus d’apprentissage et veuille continuer à pratiquer.

Quelles initiatives peuvent être mises en place pour faciliter l’apprentissage des STEM, y compris l’impression 3D par les jeunes ?

L’impression 3D dans l’éducation est essentielle parce qu’elle intègre la fabrication dans l’apprentissage. Maintenant que les prix sont plus abordables, beaucoup d’écoles pensent à acheter les imprimantes, mais elles ne voient pas vraiment les avantages ou les bénéfices qu’elles créent.

Afin de faciliter l’apprentissage du STEM, chaque société spécialisée dans l’impression 3D devrait fournir, en plus d’une plateforme de fabrication facile à utiliser, une planification pédagogique avec plusieurs conceptions prêtes à imprimer instantanément. Par conséquent, les enseignants passeront moins de temps en formation et plus de temps à maximiser l’éducation réelle.

Les imprimantes 3D peuvent aider à réaliser plusieurs missions. Elles peuvent aider les élèves à imaginer des équations et à élaborer des graphiques en mathématiques. Elles peuvent les aider à mieux comprendre les formations géologiques ou les données sismiques en géologie. Elles peuvent faire de l’histoire un sujet plus amusant en imprimant en 3D des répliques d’artefacts anciens, ou exploiter leur créativité en intégrant des dessins en 3D dans les cours d’art, et bien plus encore.

Voladd, imprimante 3D de Tumaker
Quels seraient les dangers de l’impression 3D pour les jeunes ?

En parlant de dommages physiques possibles, les imprimantes 3D peuvent être dangereuses. Les enfants ne devraient utiliser ces appareils que s’ils sont surveillés de près par un adulte responsable, comme c’est le cas avec d’autres appareils électroniques.

Les risques les plus courants liés à l’utilisation d’une impression 3D sont le piégeage probable de la main entre plusieurs parties de l’imprimante et les brûlures qui peuvent être produites en touchant l’extrudeuse, qui peut atteindre 250º. Le niveau de dangerosité d’une imprimante 3D est comparable à celui de tout autre appareil électronique domestique ; ce ne sera pas un problème si les enfants sont bien éduqués et savent ce qu’ils peuvent et ne peuvent pas faire.

Votre dernier mot ?

De nos jours, les imprimantes 3D deviennent un outil exploitable par de nombreux secteurs différents, et nous pensons que l’éducation devrait être celle qui en tire le plus grand bénéfice. Avec une machine adéquate (très performante, fiable, abordable et facile à utiliser) et un plan d’éducation idéal (des conceptions 3D soignées et de grande qualité, classées selon les affectations et l’âge et situées dans un système Cloud), l’impression 3D pourrait révolutionner le plan scolaire d’une meilleure façon. Elle pourrait développer l’imagination des élèves, susciter l’intérêt d’apprenants réticents et résoudre des problèmes du monde réel parmi d’autres grandes choses.

Pour plus d’informations sur les projets éducatifs de Tumaker, n’hésitez pas à visiter www.voladd.com.

Pour des informations exclusives sur l’impression 3D, abonnez-vous à notre newsletter et suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Vous souhaitez-vous abonner à 3D ADEPT Mag ? Ou vous voulez figurer dans le prochain numéro de notre magazine numérique ? Envoyez-nous un email à contact@3dadept.com