HeartFlow a récemment finalisé son financement de série E, obtenant 240 millions de dollars. Le financement permettra à la société de développer son expansion commerciale de l’analyse HeartFlow® FFRct, de poursuivre l’innovation technologique et d’autres études cliniques. Des investisseurs tels que Wellington Management et Baillie Gifford & Company ont participé au financement.

« Ce financement nous permettra de mener le succès commercial de l’analyse HeartFlow, qui est en passe de devenir la norme mondiale de soins dans le diagnostic de la maladie coronarienne », a déclaré John H. Stevens, M.D., président et chef de la direction de HeartFlow. « Compte tenu de notre récent élan avec les cliniciens, les centres pour Medicare & Medicaid Services, payeurs commerciaux et collaborateurs stratégiques, nous sommes bien positionnés pour la croissance. »

L’analyse de la technologie de HeartFlow

Le HeartFlow est une technologie non invasive qui crée un modèle 3D personnalisé du cœur pour aider les cliniciens à diagnostiquer et traiter les patients atteints d’une maladie cardiaque soupçonnée.

Les experts ont progressé dans le développement et la commercialisation de la technologie non invasive. Aujourd’hui, les cliniciens ont utilisé cette technologie dans plus de 80 institutions médicales à travers le monde. Aux États-Unis, par exemple, plusieurs payeurs commerciaux ont émis des décisions de couverture positive et les Centers for Medicare & Medicaid Services (CMS) ont attribué un paiement APC Nouvelle Technologie pour l’analyse HeartFlow. En outre, l’Institut national pour l’excellence en soins de santé (NICE) au Royaume-Uni a publié une recommandation d’orientation positive pour l’utilisation de l’analyse HeartFlow.

Image credit: HeartFlow

Parlant de maladie cardiaque et de l’implication de l’impression 3D …

Les statistiques montrent que 26 millions de personnes souffrent d’insuffisance cardiaque dans le monde et qu’il y a un manque répandu de donneurs de cœur. L’ETH Zurich utilise l’impression 3D pour créer un cœur artificiel en silicone.

CARMAT conçoit et développe un projet de cœur artificiel avancé, qui constituerait une solution et une alternative thérapeutique pour les patients souffrant d’insuffisance cardiaque biventriculaire en phase terminale. Avec la technologie d’impression 3D d’AddUp, les chirurgiens de CARMAT pourront optimiser les interfaces anatomiques pour une meilleure compatibilité anatomique et un confort chirurgical d’une part; d’autre part, réduire un grand nombre de composants, donc mieux sécuriser l’assemblage de l’appareil.

Pour des informations exclusives sur l’impression 3D, abonnez-vous à notre newsletter et suivez-nous sur les réseaux sociaux !




Passionnée de nouvelles technologies, j’ai découvert l’impression 3D à travers différentes expériences professionnelles. Consciente de l’importance de cette technologie pour les marchés d’aujourd’hui et de demain, c’est avec plaisir que je vous partage les dernières informations et analyses qui y ont trait, afin qu’à votre tour, vous puissiez en tirer profit. #Restezconnectés #3DAdept