Filaments.ca lance une gamme de filaments d’imprimantes 3D PLA sans danger pour les aliments

Ce n’est pas habituel mais c’est possible. Filaments.ca, un fabricant canadien de matériaux, a récemment lancé le filament d’impression 3D TRUE Food Safe PLA (True FS PLA).

Destiné aux applications où la sécurité alimentaire est requise, l’utilisateur peut désormais imprimer en 3D des objets tels que des emporte-pièces, des garnitures de gâteaux, des outils de cuisine personnalisés pour les restaurants, les boulangeries, etc.

Un matériau qui peut être en contact avec les aliments

Le PLA est un matériel facile à imprimer. Il ne nécessite pas de réglages particuliers, ni de températures élevées, ni de boîtiers, ni d’autres configurations avancées. Il est non toxique, peu odorant et son utilisation serait sans danger.

Fabriqué à partir d’un biopolymère de Ingeo™ développé spécifiquement pour l’impression 3D, ce matériau permet d’obtenir des couleurs plus nettes et des taux de cristallisation plus rapides. De plus, grâce à ce taux de cristallisation rapide, il est également possible d’atteindre une vitesse d’impression jusqu’à 50% plus rapide.

Le polymère peut également être recuit (traité thermiquement) pour augmenter la cristallisation et améliorer la température de déflexion thermique de la pièce imprimée en 3D, ce qui la rend sans danger lorsqu’elle est mise dans un lave-vaisselle par exemple.

Le fabricant a pris toutes les précautions nécessaires pour s’assurer que la sécurité alimentaire est un élément clé dans la production de ce filament. Des matières premières approuvées par la FDA, y compris des pigments de couleur et des additifs sans danger pour les aliments, une usine de fabrication saine, la traçabilité des lots, des essais post-extrusion, en passant par le stockage séparé et la certification de conformité.

Sécurité alimentaire et impression 3D

Une imprimante 3D comprend une gamme de composants tels que les engrenages, le tube, l’assemblage à extrémité chaude et la buse, qui peuvent être en contact avec le filament avant l’extrusion. Les utilisateurs doivent garder à l’esprit que ces pièces ne sont probablement pas faites de composants en contact avec les aliments et qu’elles ne sont pas nettoyées/sanitisées régulièrement, ce qui peut avoir une incidence sur la propreté de votre produit final.

Filaments.ca recommande donc l’utilisation d’une buse en acier inoxydable et, il va sans dire que l’imprimante doit être maintenue dans un environnement d’impression aussi propre que possible.

Enfin, « toutes les pièces imprimées 3D avec la technologie FDM ont une finition de surface composée de lignes de couches visibles créées par le procédé d’impression 3D. Ces lignes de couches peuvent abriter de petits morceaux d’aliments et favoriser la croissance de bactéries, d’agents pathogènes et d’autres contaminants nocifs. Si votre pièce imprimée en 3D devrait entrer régulièrement en contact avec des aliments, des mesures doivent être prises pour s’assurer que celle-ci est soigneusement nettoyée, désinfectée et propre avant son utilisation. »

Pour des informations exclusives sur l’impression 3D, abonnez-vous à notre newsletter et suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Vous souhaitez-vous abonner à 3D ADEPT Mag ? Ou vous voulez figurer dans le prochain numéro de notre magazine numérique ? Envoyez-nous un email à contact@3dadept.com




Yosra K.

Passionnée de nouvelles technologies, j’ai découvert l’impression 3D à travers différentes expériences professionnelles. Consciente de l’importance de cette technologie pour les marchés d’aujourd’hui et de demain, c’est avec plaisir que je vous partage les dernières informations et analyses qui y ont trait, afin qu’à votre tour, vous puissiez en tirer profit. #Restezconnectés #3DAdept

%d blogueurs aiment cette page :