Espagne : ses débuts dans les moteurs de fusée imprimés en 3D

Jusqu’à présent, nous avons entendu parler de l’utilisation de l’impression 3D dans la construction de moteurs de fusée au Royaume-Uni, aux États-Unis et en France. Aujourd’hui marque les débuts de l’Espagne dans ce type de construction. Le Centre avancé de technologie aérospatiale (FADA-CATEC) accompagne Zero 2 Infinity (Z2I) dans l’impression 3D de Teide I.

Selon Z2I, la fabrication du moteur de fusée inclura l’utilisation de l’intelligence artificielle (IA) et des réseaux de neurones pour améliorer le refroidissement de la chambre de poussée par l’intermédiaire de structures qui ne peuvent pas être fabriquées de façon conventionnelle.

Zero 2 Infinity est une société basée à Barcelone spécialisée dans le transport de composants nécessitant un test et une certification dans les conditions spatiales. La société travaille également sur de petits satellites en orbite avec Bloostar, développeur de projets.

Quant à FADA, c’est une ONG qui veut promouvoir et développer les connaissances technologiques et leur transfert vers l’industrie aérospatiale. CATEC, le Centre Avancé de Technologie Aérospatiale est géré par FADA d’où le nom FADA CATEC. L’organisation développe des applications pour l’espace et l’aéronautique, y compris le matériel pour les structures critiques et secondaires en utilisant la fabrication additive.

Pourquoi l’impression 3D et l’IA pour la fabrication de TEIDE ?

Teide I Chambre de combustion Chambre de combustion du moteur de Bloostar nommé Teide I imprimé 3D Bloostar est le petit lanceur satellite de Zero 2 Infinity.

Jose Mariano Lopez-Urdiales, fondateur et CEO de Zero 2 Infinity, nous explique que les fusées traditionnelles ont des canaux de refroidissement droits parce que c’est tout ce qui pouvait être fabriqué. L’impression 3D et l’IA ont permis à la fabrication d’évoluer et de dépasser cela.

De plus, l’entreprise a réussi à gagner du temps et de l’argent pendant la production, ainsi qu’à fabriquer dans le respect de l’environnement.

Il faut noter que Teide (le moteur de Bloostar) vient de la plus haute montagne espagnole, un volcan qui n’est plus actif. Le volcan est situé à Tenerife où la fusée sera lancée.

« La première phase de Bloostar est un ballon qui amène la fusée au-dessus de 99% de la masse de l’atmosphère, où la résistance aérodynamique est presque inexistante. Cette méthode présente des avantages significatifs par rapport aux lanceurs terrestres ou aéronautiques. Un avantage évident est que les moteurs fonctionnent plus efficacement dans le vide proche. Ainsi, Teide a un design unique pour être spécifiquement lancé depuis une haute altitude et est le moteur le plus respectueux de l’environnement conçu à ce jour. »

Pour des informations exclusives sur l’impression 3D, abonnez-vous à notre newsletter et suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Voulez-vous figurer dans le prochain numéro de notre magazine numérique ? Envoyez-nous un email à contact@3dadept.com  

 

 

 




Yosra K.

Passionnée de nouvelles technologies, j’ai découvert l’impression 3D à travers différentes expériences professionnelles. Consciente de l’importance de cette technologie pour les marchés d’aujourd’hui et de demain, c’est avec plaisir que je vous partage les dernières informations et analyses qui y ont trait, afin qu’à votre tour, vous puissiez en tirer profit. #Restezconnectés #3DAdept

%d blogueurs aiment cette page :