Actuellement évalué à 965 millions de dollars, le marché mondial de la bio-impression 3D connaîtrait un taux de croissance annuel moyen de près de 20 % jusqu’au milieu des années 2020. Cette croissance serait le résultat d’une demande accrue en matière de soins de santé, et de la demande en matière de don d’organes et la réparation des tissus.

Dans cette optique, la bio-impression est l’une des technologies qui jouerait un rôle crucial dans la fourniture de solutions de soins de santé personnalisées et adaptées aux besoins des patients. Par conséquent, les acteurs qui ont compris les perspectives futures de ce marché ouvrent actuellement la voie à la solution de prochaine génération qui sera exploitée par les spécialistes.

FELIXprinters, un fabricant néerlandais d’imprimantes 3D FDM, a compris ce marché et a développé une bio-imprimante au cours des deux derniers mois. Dévoilé pour la première fois à Formnext 2019 et lors de la conférence sur l’impression 3D médicale organisée par Jakajima aux Pays-Bas, le fabricant annonce que l’appareil est déjà disponible à la commercialisation et que les précommandes sont déjà en cours de traitement.

FELIXprinters a bâti sa réputation sur les plateformes Pro 3, Pro L et Pro XL, qui sont utilisées par un large éventail de secteurs industriels pour des applications de production de FA exigeantes.

Conçue pour des applications médicales, scientifiques et de recherche, l’imprimante intègre des caractéristiques clés telles que le refroidissement de la seringue, le refroidissement et le chauffage du lit d’impression, un système à double tête, un positionnement facile de la seringue (l’accès ergonomique à la machine aide les chercheurs dans leur travail) et la mise à niveau automatique du lit.

Selon le fabricant, la FELIX BIO convient à tout type de recherche en bio-impression, et est équipée de moteurs puissants qui peuvent extruder une gamme de matériaux de viscosité différente. En outre, elle peut être facilement mise à niveau, ce qui signifie que le cycle de vie de la machine peut être prolongé sans compromettre la qualité, la fiabilité et la productivité.

Wilgo Feliksdal, co-fondateur de FELIXprinters, déclare : « Le BIOprinter a été conçu pour être l’instrument de recherche biologique ultime dans un ensemble rentable. Il a été développé aux côtés des plus brillants esprits du secteur de la bio-impression, et nous nous sommes associés à training4crm et à l’Université technique du Danemark (DTU), et avons reçu un financement du programme Horizon 2020 de l’Union européenne pour développer le BIOprinter. La BIOprinter combine de façon unique deux têtes d’impression stérilisables qui ont une conception modulaire pour faciliter les changements, et des têtes séparées sont disponibles pour imprimer différentes bio-encres en même temps. Cela permet d’intégrer différentes propriétés des matériaux dans une seule structure d’échafaudage ».

N’oubliez pas que vous pouvez poster gratuitement les offres d’emploi de l’industrie de la FA sur 3D ADEPT Media ou rechercher un emploi via notre tableau d’offres d’emploi. N’hésitez pas à nous suivre sur nos réseaux sociaux et à vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire : FacebookTwitterLinkedIn & Instagram !