Jusqu’où êtes-vous prêt à aller pour promouvoir un style de vie sans déchets ? Edwin et Liesbeth ter Velde, un couple néerlandais, sont prêts à conduire un véhicule solaire imprimé en 3D pour atteindre l’Antarctique. À partir du 28 novembre, ils entreprendront un voyage de 30 jours avec leur intrigant véhicule, le Solar Voyager. Comment quittent-ils leur zone de confort (une vraie maison, le soleil…) pour l’endroit le plus froid du monde ?

Clean2Antarctica

Après avoir jeté un autre emballage en plastique lors d’un dîner, Edwin et Liesbeth ter Velde ont décidé d’être les acteurs de leur environnement. « Le lendemain, ils sont allés chez le boucher avec leurs propres emballages réutilisables. Une situation inconfortable, mais un moment de succès qui mène à une aventure personnelle. Liesbeth et Edwin sont passés de l’inconfort de leurs propres déchets au challenge glacial de l’Antarctique. »

Pour se rendre au pôle Sud, le couple néerlandais conduira un véhicule à énergie solaire construit à partir de composants plastiques imprimés en 3D. Le Solar Voyager pèse 1485 kilogrammes et mesure 16 mètres de long. Afin de fabriquer la voiture, le couple a imprimé 3D des blocs hexagonaux, appelés HexCores, en utilisant du filament de PET recyclé.

La fabrication nécessitait des imprimantes 3D pour transformer 200 kg de plastique dans le châssis du véhicule. Les boutons imprimés en 3D permettent à ces derniers de résister aux températures extrêmement froides de cet environnement. Le couple a expliqué que le véhicule est fait pour l’extrême. « Dix panneaux solaires fournissent une puissance constante au moteur, et des tuyaux à vide peuvent faire fondre la glace. »

Les makers ont également intégré deux batteries de 60 kg d’une puissance totale de 10 kWh ainsi que des fenêtres infrarouges afin d’absorber la lumière du soleil et des tubes solaires à vide qui font fondre la neige.

« Si notre objectif ultime était de nous rendre au pôle Sud avec l’énergie solaire, nous serions quand même fiers de notre mission, car personne ne l’a jamais fait auparavant et la technologie que nous avons développée peut devenir un prototype pour les drones de recherche antarctique », a déclaré le couple. « Cependant, il ne s’agit pas de technologie, mais de commencer des expériences et de découvrir ce qu’il est possible de faire avec les déchets. Pour parvenir à une société circulaire, nous devons commencer à faire les choses différemment. Notre expédition est un exemple de ce que vous pouvez faire quand vous commencez simplement à faire les choses différemment au lieu de parler de solutions abstraites. »

Pour des informations exclusives sur l’impression 3D, abonnez-vous à notre newsletter et suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Vous souhaitez-vous abonner à 3D ADEPT Mag ? Ou vous voulez figurer dans le prochain numéro de notre magazine numérique ? Envoyez-nous un email à contact@3dadept.com