LPW Technology profite de l’exploration de données et de la conception d’alliage pour la fabrication d’additifs métalliques à croissance rapide

Avec le soutien de la Royal Academy of Engineering, le professeur Pedro Rivera a dirigé la recherche «Conception d’alliage et de microstructure pour la fabrication de couches additifs» métalliques.

Le métal est en effet un matériau qui présente une gamme de variables d’influence dans la chambre de construction. Les processus métallurgiques complexes impliquent le développement de nouveaux composants pour la fabrication d’additifs métalliques, et par conséquent la collecte d’énormes quantités de données.

Par ailleurs, cela implique aussi un changement perpétuel des techniques existantes pour de nouvelles ainsi que la création de nouvelles compositions et microstructures.

Ainsi, l’approche de la génération de nouveaux alliages à haute performance sera améliorée dans un certain nombre d’industries.

Le professeur Pedro Rivera explique: « la fabrication d’additifs (FA) offre une liberté de conception incroyable pour fabriquer des pièces qui ne peuvent être créées par des méthodes telles que la forge et la fonte. Les alliages classiques utilisés pour la FA peuvent être extrêmement sensibles aux paramètres tels que la teneur en oxygène où la variation est intrinsèque au processus de FA. Cette recherche créera des poudres métalliques véritablement novatrices en contrôlant les microstructures et les compositions si essentielles pour les alliages spécifiques à la FA très performants.

 

Example of neural network model. Image via extremetech



Afin d’atteindre la FA à l’échelle industrielle, les chercheurs développent des modèles statistiques tout en prenant en compte la taille de la poudre, la composition et des conditions atmosphériques avec les propriétés des composants (force, ductilité, dureté …).


Cette recherche démontre la possibilité d’appliquer la science à l’industrie tout au long du processus de construction de FA.

Pour le Dr Phil Carroll, Managing Director à LPW Technology, “en comprenant comment la composition de la poudre métallique peut affecter la microstructure des matériaux de fin, nous pouvons commencer à concevoir et à créer des pièces où la composition sur le composant varie. L’opportunité de concevoir des propriétés localisées en une seule partie ouvre d’énormes possibilités. Imaginez les pièces aéronautiques à haute température où l’extérieur est dur tandis que l’intérieur est léger, les joints prothétiques fournissant une biocompatibilité de surface avec des intérieurs de faible densité.”

Pour des informations exclusives sur l’impression 3D, abonnez-vous à notre newsletter et suivez-nous sur les réseaux sociaux!



Kety S.

Spécialiste en communication corporate et marketing à 3D Adept, Kety a un grand intérêt pour les innovations technologiques, précisément pour la portée de l’impression 3D sur différents secteurs d’activités. Afin d'en tirer profit à juste mesure, bon nombre de choses doivent encore être découvertes sur les technologies qui façonnent le monde de demain.