L’impression 3D céramique séduit de plus en plus le marché : le cas d’Ackuretta et Tethon 3D

Contrairement à nos observations antérieures sur l’utilisation de la céramique dans l’industrie, ces annonces témoignent d’un certain avenir pour l’impression céramique 3D.

Ackuretta dévoile une résine céramique avancée pour l’impression 3D 

Le fabricant d’imprimantes 3D professionnelles a récemment ajouté la résine céramique à sa gamme de résines Qura. Les professionnels appréhendent souvent d’exploiter des pièces en céramique pendant la production parce qu’ils ont besoin d’une machinerie industrielle coûteuse.

La résine céramique Ackuretta peut être exploitée lors de la fabrication de pièces nécessitant une haute résolution. Elle est capable d’imprimer à 25 couches d’épaisseur. « La cuisson d’une impression 3D réalisée avec ce matériau produit une finition entièrement céramique, semblable à la porcelaine », a déclaré le fabricant.

Pour rappel, les avantages de ce matériau sont sa bonne résistance thermique, son isolation électrique et sa capacité à résister à l’usure et à la corrosion. De plus, la résine céramique peut être utilisée dans un large éventail d’applications : dans l’environnement académique pour des projets de recherche, l’environnement militaire en raison de sa capacité à résister à la pénétration du feu et à la conductivité électrique, la création de dessins complexes et même l’architecture ou l’art.

Le matériel d’Ackuretta est compatible avec la série Ackuretta Ackuray et l’imprimante 3D Diplo.

Tethon 3D va développer une imprimante de bureau DLP 3D optimisée pour ses résines céramiques et métalliques

Si vous êtes un lecteur régulier de 3D Adept, vous avez certainement entendu parler de Tethon lorsque la société a lancé Castalite®. Le spécialiste des matériaux céramiques pour l’impression 3D se lance dans une nouvelle aventure. Le fabricant développera et commercialisera un système de traitement numérique de la lumière de bureau (DLP) destiné à l’impression des matériaux céramiques et métalliques.

Il convient de noter que le fabricant a reçu une subvention du Département du développement économique du Nebraska pour financer le projet.

Tethon 3D a expliqué que plus d’une douzaine d’imprimantes DLP et stéréolithographie (SLA) sont compatibles avec ses résines céramiques et métalliques. Le seul bémol est que la plupart d’entre eux sont adaptés aux polymères plastiques. Leur but est maintenant de développer un système d’impression qui sera entièrement compatible avec leurs propres matériaux. De cette façon, les utilisateurs pourraient bénéficier d’une extensibilité accrue.

Une nouvelle division hardware sera créée au sein de l’entreprise pour ce projet ; une division qui travaillera en collaboration avec les ingénieurs Bai Cui. PhD et Prahalada Rao, PhD du département de génie mécanique et des matériaux de l’université du Nebraska. Les deux ingénieurs possèdent respectivement une expertise dans les matériaux céramiques pour l’impression 3D et le matériel d’impression 3D.

Pour des informations exclusives sur l’impression 3D, abonnez-vous à notre newsletter et suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Vous souhaitez-vous abonner à 3D ADEPT Mag ? Ou vous voulez figurer dans le prochain numéro de notre magazine numérique ? Envoyez-nous un email à contact@3dadept.com