Images via GE Twitter

Une collection de vêtements et d’accessoires sculpturaux imprimés en 3D, présentés lors de la plus grande soirée de la mode.

« Le Met Gala est spécial pour les créateurs parce que c’est le plus grand événement de mode au monde », a déclaré Zac Posen, créateur de mode reconnu. Cette année, il est aussi devenu spécial pour l’industrie de la fabrication additive en raison de l’apport de l’impression 3D dans la création d’un bustier transparent imprimé en 3D qui a attiré tous les regards, ainsi que d’autres tenues aussi originales les unes les autres.

Zac Prosen a travaillé avec GE Additive & Protolabs pour créer une large gamme de vêtements et d’accessoires imprimés en 3D inspirés du concept de gel d’objets naturels en mouvement. Une collaboration de 6 mois qui a nécessité plus de 1500 heures pour produire des créations qui devraient répondre au thème ‘Camp : Notes sur la mode’.

L’équipe a finalement dévoilé quatre robes et plusieurs éléments structurels portés par Jourdan Dunn, Nina Dobrev, Katie Holmes, Julia Garner et Deepika Padukone.

Pour ceux qui recherchent des spécificités techniques, veuillez noter que la robe rose comporte 21 pétales de plastique uniques de 20 pouces imprimés en stéréolithographie (SLA) avec un apprêt et une peinture automobile rouge vif.

En ce qui concerne les pétales, il faut noter que chaque pétale pèse 0,45 kg et a été fixé à une cage en titane fabriquée de manière additive avec le système EBM de GE Additive Arcam.

De plus, une autre robe qui nécessite l’utilisation de la technologie d’impression 3D est la broderie complexe 408 pièces pour une robe rose métallisé. La pièce a été imprimée en 3D en plastique ; métallisée sous vide avant peinture. D’autres accessoires imprimés en 3D comprennent des broches et des boutons de manchette.

« Pour moi, la science, l’ingénierie et l’art [se complètent]. C’est pourquoi il est si important d’être à la pointe de l’impression 3D », explique le créateur de mode.

Daniel Cohn, Directeur Général de Protolabs, de rajouter : « Dans un projet de mode comme celui-ci, l’impression 3D donne aux créateurs une liberté de création presque totale.

Les designers ne sont plus limités par les procédés de fabrication traditionnels, où un projet serait limité par des questions telles qu’« une pièce peut-elle être découpée à cette forme » ou « peut-elle se suspendre sous son propre poids ». Ce que nous avons ici est un processus de conception très pur, du concept à la pièce physique. »

Pour des informations exclusives sur l’impression 3D, abonnez-vous à notre newsletter et suivez-nous sur les réseaux sociaux ! Source : Bdaily News

Vous souhaitez-vous abonner à 3D ADEPT Mag ? Ou vous voulez figurer dans le prochain numéro de notre magazine numérique ? Envoyez-nous un email à contact@3dadept.com

Passionnée de nouvelles technologies, j’ai découvert l’impression 3D à travers différentes expériences professionnelles. Consciente de l’importance de cette technologie pour les marchés d’aujourd’hui et de demain, c’est avec plaisir que je vous partage les dernières informations et analyses qui y ont trait, afin qu’à votre tour, vous puissiez en tirer profit. #Restezconnectés #3DAdept