Le potentiel de l’imprimante r.Prod 3D a pour ainsi dire été reconnu au Propelify Innovation Festival, un événement annuel qui accueille des milliers d’innovateurs, d’entrepreneurs ou encore de startups.

Cette année, un peu plus de 120 start-ups ont pris part au concours. Dans ce panel, 10 entreprises ont été sélectionnées pour se présenter devant une sélection de juges à Propelify ; et Arfona est sortie gagnante parmi les 4 finalistes qui ont fait leur présentation sur scène.

La start-up basée à Brooklyn, Arfona, est fondée par Justin Marks en 2016. Elle a mis en place une méthode innovante, rapide et rentable d’impression 3D de prothèses partielles.

L’imprimante accompagnée d’une gamme de filaments dentaires constitue le produit principal d’Arfona. Réalisée en collaboration avec le fabricant de matériaux dentaires Valplast, cette imprimante est la toute première de sa catégorie conçue spécialement pour la production de prothèses.

La start-up gagne alors un prix en espèces de 10 000 $ ainsi que 25 000 $ en crédits d’affaires de la part des sponsors de la compétition.

Par rapport à cette victoire, Marks donne son sentiment :

« Nous sommes ravis non seulement pour la victoire, mais aussi pour l’opportunité de faire connaître les problèmes de santé bucco-dentaire au centre des communautés technologiques et des investisseurs. Plus de 178 millions d’Américains manquent au moins une de leurs dents naturelles et de nombreux patients ne reçoivent pas de traitement parce que le processus est trop coûteux ou trop désagréable. Nous sommes fiers de travailler sur une solution à ce problème et d’être reconnu par la communauté de startups pour nos réalisations. »