Crédits : mailfor/iStock/Thinkstock

L’utilisation de l’impression 3D dans le secteur industriel est celle qui est le plus en vogue parmi les applications possibles de cette technologie. De fait, le marché de ces imprimantes se développe de plus en plus volant « la vedette » aux imprimantes 3D de bureau. Dans ce même contexte, force est de constater que certains fabricants d’imprimantes 3D de bureau affirment réaliser des applications industrielles avec leurs imprimantes 3D. D’autres encore affirment que leurs imprimantes 3D intègrent des fonctionnalités d’imprimantes 3D industrielles.

S’agit-il d’une communication orientée afin d’inciter encore plus les professionnels à l’achat ? Les imprimantes 3D de bureau peuvent-elles réellement intégrer des fonctionnalités d’imprimantes 3D industrielles ? Ces imprimantes peuvent-elles donner vie à des applications industrielles ?

Martin Lansard, CEO et Fondateur d’Aniwaa est l’une des personnes ressources que nous avons interviewée dans le cadre de cette analyse. Retrouvez-ci-dessous son point de vue sur le sujet. Vous découvrirez l’intégralité du sujet dans le numéro de Février de 3D ADEPT Mag.

Martin Lansard – Image via Aniwaa

Aniwaa a gagné un fort positionnement sur le marché grâce à sa large base de données recensant quasiment toutes les imprimantes 3D (toutes catégories confondues) que le marché peut offrir ainsi que des tests et des guides thématiques. Le but d’Aniwaa est d’accompagner les utilisateurs, particuliers ou professionnels et de les orienter vers un produit adapté à leurs besoins.

L’impression 3D industrielle ou fabrication additive industrielle consiste en la fabrication de pièces finies disposant de caractéristiques mécaniques spécifiques. Ce procédé interpelle déjà sur la différence de qualité entre un produit fini fabriqué par une imprimante 3D industrielle et un produit fabriqué par une imprimante 3D professionnelle.

La vérité est que le sujet est complexe car les critères de différenciation varient d’un expert à un autre. De plus, on réalise qu’aucune définition standard n’a été donnée pour ces types d’imprimantes.

Pour Martin Lansard, fondateur et CEO d’Aniwaa : le prix, l’usage et le fonctionnement sont des critères importants pour différencier une imprimante 3D professionnelle d’une imprimante 3D industrielle.

Ce sont d’ailleurs quelques-uns des critères utilisés chez Aniwaa pour comparer les imprimantes 3D. Pour Martin Lansard, en général, le prix est le premier indice qui permet de distinguer une imprimante 3D professionnelle d’une machine industrielle. En effet, le coût d’une imprimante 3D industrielle est nettement supérieur à celui d’une imprimante 3D professionnelle (plusieurs dizaines de milliers d’euros voire bien plus pour les machines industrielles. Ce prix découle directement des capacités techniques de l’imprimante et de ses capacités de production. Pour ce qui est de l’usage, « on observe que les applications industrielles concernent de plus en plus la production de pièces finales, souvent en petite série alors qu’avec une imprimante 3D professionnelle, on est souvent sur des applications de prototypage fonctionnelIl existe aussi de nombreuses imprimantes 3D dites professionnelles qui se distinguent des modèles destinés au grand public par leur durabilité et fiabilité liées à leur conception, aux matériaux de fabrication et bien d’autres éléments. »

Pour parler simplement, une imprimante 3D de bureau à résine utilisée dans le secteur dentaire serait plutôt à classer dans la catégorie professionnelle tandis qu’une imprimante 3D métal capable de fabriquer des pièces fonctionnelles (qu’on intégrera directement dans une voiture par exemple) relève du domaine industriel.

Enfin, le CEO d’Aniwaa inclut plusieurs éléments dans la partie « fonctionnement » : « une imprimante 3D professionnelle est en général moins encombrante en termes d’espace qu’une imprimante 3D industrielle.  Les imprimantes industrielles requièrent souvent une ou plusieurs personnes qui doivent être formées voire certifiées à son utilisation, tandis qu’une imprimante 3D professionnelle est plus facile à intégrer dans les “workflow” et l’espace de travail existants d’une entreprise. Enfin, l’impression 3D industrielle se concentre beaucoup plus sur les propriétés physiques de la pièce, notamment dans le cadre de la production de pièces finales car ces pièces doivent répondre à des contraintes strictes et souvent être certifiées (dans le secteur aéronautique ou automobile notamment). »

Cela fait 2 ou 3 ans, qu’on note une certaine croissance du marché des imprimantes 3D professionnelles. Avec la recherche & le développement, les fabricants se concentrent de plus en plus sur l’amélioration des caractéristiques techniques et des applications qui peuvent servir les professionnels.

Comment faire la différence entre ces imprimantes 3D professionnelles et les autres ?

Il va sans dire que les imprimantes 3D professionnelles capables de réaliser des applications industrielles diffèrent sur de nombreux points : procédé d’impression, caractéristiques de l’objet final recherché, volume d’impression, etc.

Pour donner quelques exemples qui peuvent orienter les choix, Martin conclut : « si un client veut une très grande précision pour produire des moules en joaillerie, il choisira une imprimante 3D résine ; le volume et la cadence de production souhaités entre autres déterminent ensuite si une imprimante résine professionnelle suffit ou si une machine industrielle s’impose. S’il veut produire une pièce offrant de bonnes capacités de résistance, il sera orienté vers une imprimante qui pourra s’utiliser avec du PEEK par exemple. S’il veut produire des pièces de grandes dimensions, il optera pour une imprimante 3D grand volume. Et si son choix se porte sur la petite série par contre, c’est une imprimante 3D industrielle qui sera certainement la plus adaptée. »

 En fin de compte…

La communication est peut-être de plus en plus massive sur les capacités d’imprimantes 3D professionnelles à réaliser des performances industrielles, mais elle n’est peut-être pas complètement erronée.

Il y a bel et bien des fabricants qui proposent au marché des imprimantes 3D professionnelles qui pourront produire des résultats de haute qualité qu’on qualifiera d’industriels mais pour trouver l’imprimante 3D idéale, il faut impérativement partir du besoin du client et procéder par élimination. 

Pour des informations exclusives sur l’impression 3D, abonnez-vous à notre newsletter et suivez-nous sur les réseaux sociaux ! Découvrez d’autres sujets dans le numéro de Février de 3D ADEPT Mag.

Vous souhaitez-vous abonner à 3D ADEPT Mag ? Ou vous voulez figurer dans le prochain numéro de notre magazine numérique ? Envoyez-nous un email à contact@3dadept.com

About the author

Related

%d blogueurs aiment cette page :