Lors de la Fashion Week de Paris, la styliste Iris Van Herpen, a suscité notre attention avec sa magnifique robe imprimée 3D. Balenciaga à son tour, nous emmène dans le monde de la « Fashion Technology » lors de la présentation de la collection automne-hiver 2018-2019, un moyen de montrer comment l’impression 3D devient de plus en plus courante dans la haute couture.

Balenciaga est une entreprise française de mode et de luxe fondée par Cristóbal Balenciaga. Lors de son récent défilé du 4 mars au Studio 217 de la Plaine Saint-Denis (France), l’entreprise a séduit plus d’un avec ses grafittis, une paire de sneakers high-tech, un partenariat avec The World Food Programme pour lutter contre la faim dans le monde…et surtout des vêtements personnalisés imprimés 3D.

 Au cœur de la fabrication

Lors du défilé, les mannequins ont présenté des vestes qu’on qualifierait de « sans couture » dans la collection Automne/Hiver 2018.

Le directeur créatif de Balenciaga,

Gvasalias la veste a été imprimée 3D pour cette silhouette-Photo-via-Balenciaga..jpg

explique comment l’impression 3D a été utilisée pour la haute couture.

L’équipe de création a effectué des scans en 3D des corps des modèles. Une numérisation du corps a ensuite été effectuée à l’aide d’un programme de CAO pour réaliser la « couture » désirée. Chaque scan a ensuite été imprimé en 3D, moulé et coulé en utilisant une mousse légère. Demna Gvasalia a rajouté ensuite du velours pour achever la réalisation de la veste.

 

Parlant de sa création, le directeur créatif explique à Vogue : « pour la première fois, j’ai fait des raccords numériques sur un ordinateur portable. Nous avons scanné des corps en 3D, puis nous avons modifié les formes dans des fichiers, les avons imprimés en 3D et nous avons fait des moules. La partie de couture que vous voyez est tout imprimé. Il n’y a que deux coutures sur le côté et le trou du bras ».

S’il a totalement apprécié cette nouvelle façon de créer, Demna Gvasalia affirme s’être entouré de spécialistes du moulage de corps « à balayage 3D », des personnes qui ne connaissaient pas véritablement le milieu de la mode. C’était une première aussi bien pour eux que pour lui, et peut-être le début d’une longue collaboration.

L’impression 3D progresse dans la mode

L’histoire de Balenciaga est un exemple parmi d’autres de l’utilisation grandissante des technologies 3D dans le secteur de la mode. En réalité, ce qui est intéressant pour les créateurs de mode, c’est la capacité de créer en prenant en compte les dernières tendances de la société. Dans ce secteur d’activités en particulier, ils font de plus en plus face à la « Fast Fashion » qui implique l’utilisation de nouvelles technologies dans les processus de création ou de présentation.

Pour des informations exclusives sur l’impression 3D, abonnez-vous à notre newsletter et suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Voulez-vous figurer dans le prochain numéro de notre magazine numérique ? Envoyez-nous un email à contact@3dadept.com   




Passionnée de nouvelles technologies, j’ai découvert l’impression 3D à travers différentes expériences professionnelles. Consciente de l’importance de cette technologie pour les marchés d’aujourd’hui et de demain, c’est avec plaisir que je vous partage les dernières informations et analyses qui y ont trait, afin qu’à votre tour, vous puissiez en tirer profit. #Restezconnectés #3DAdept