Andrei Vakulenko dévoile son point de vue du marché de la numérisation 3D

Artec 3D est une entreprise qui produit les meilleurs scanners 3D portatifs professionnels. Avec son siège général au Luxembourg et d’autres divisions en Californie et à Moscou, Artec 3D célèbre cette année son 10 ème anniversaire.

Andrei Vakulenko et Daniela Carr, respectivement Chief Business Development Officer et responsable du marketing et des relations publiques, partagent leur point de vue sur le marché de la numérisation en 3D, avec un focus sur Artec 3D.

 

Qu’est-ce que nos lecteurs doivent savoir à propos d’Artec 3D?

Nos scanners 3D sont vendus à travers notre réseau de plus de 100 revendeurs partout dans le monde. Ils offrent des démonstrations en direct et des solutions qui répondent le mieux aux besoins de nos clients concernant les scanners 3D, les imprimantes 3D, les logiciels, et autre technologie liée à l’industrie.

Nos produits, fort appréciés de nos clients, sont un investissement sur de nombreuses années pour ceux-ci. On parle ici d’un investissement de 10 ans. Les statistiques montrent que 93% de nos scanners achetés il y a 10 ans sont encore utilisés aujourd’hui.

Entre temps, nous avons développé d’autres produits (scanners et logiciels) et consacrons aujourd’hui plus de 20% de nos revenus à la recherche et au développement.

Enfin, une fois par an, un nouveau produit est dévoilé sur le marché. Nous améliorons donc l’expérience utilisateur chaque année parce que nous améliorons notre logiciel.

Quelle est votre cible principale?

Nous visons un marché dédié aux entreprises (B2B) puisque nous vendons des scanners 3D professionnels (donc pas des produits « bon marché »). En fait, 90% des plus grandes marques internationales font partie de nos clients. (Tesla, Boeing, Google, Coca-Cola, etc.)

Pourquoi utiliser un scanner 3D?

Un scanner 3D peut être utilisé à des fins différentes.

Les gens utilisent un scanner pour concevoir le chemin vers un nouveau produit, par exemple.

Les concepteurs peuvent vouloir créer la nouvelle forme d’un réfrigérateur ou vérifier la qualité d’un produit préexistant ou simplement scanner en 3D une personne réelle comme c’était le cas avec le président Barack Obama.

L’un de nos clients en France, par exemple, produit environ 100 grandes pompes à eau par an, et comme il n’y a pas de documentation technique pour une telle production, ils utilisent nos scanners 3D.

Les scanners 3D peuvent également être utilisés pour faire la différence entre deux produits ou un équipement supplémentaire. (C’est le cas dans l’aérospatial).

Enfin, nos principaux clients sont des ingénieurs en mécanique industrielle. Ils utilisent nos scanners 3D pour le prototypage ou s’assurer de la qualité lors de la conception d’un produit.

D’autres industries avec lesquelles nous travaillons sont l’aérospatiale, la médecine et le milieu académique : les universités. D’autres professionnels incluent des archéologues et des paléontologues.

Quelle est l’étendue géographique de votre secteur d’activité?

Nous vendons dans le monde entier. Notre marché numéro 1 était le Japon. Maintenant, les leaders des ventes sont les États-Unis. L’Allemagne et la France figurent parmi les 10 pays où nous vendons le plus.

Quel est le produit le plus vendu?

Eva. Les clients aiment beaucoup ce produit. Depuis 5 ans, le modèle est resté unique, mais le logiciel a considérablement évolué.

Image via Artec 3D

Cependant, notre produit Leo devient le « game changer » sur le marché. C’est le premier scanner que l’on peut utiliser sans ordinateur. Sa fabrication nécessite l’utilisation de l’intelligence artificielle.

Image via Artec 3D

Pourriez-vous nous en dire plus sur le Shapify Booth?

Le Shapify Booth est principalement utilisé à des fins de marketing et de recherche. Il peut scanner jusqu’à 800 personnes par jour. Avec un bouton, cette solution permet de numériser des personnes en 12 secondes à travers un traitement automatique des données. Après avoir téléchargé les données sur le cloud, le modèle 3D est automatiquement créé et partagé sur les réseaux sociaux.

Il est aussi utilisé lors des foires comme un outil de marketing pour démontrer à quelle vitesse notre technologie peut aller.

Il a déjà été utilisé à l’Université du Luxembourg dans le cadre d’une recherche. Nous ne le vendons pas, mais si une autre université est intéressée, nous serons heureux de leur fournir la technologie.

Image via Artec 3D

Quelles sont les principales difficultés que vous avez déjà rencontrées?

Le marché de la numérisation 3D n’est pas encore un marché mature. Les scanners 2D par exemple peuvent être facilement utilisés, mais les scanners 3D nécessitent une formation spéciale.

Aussi, notre grand défi cette année est de produire des scanners 3D avec des résultats de haute précision qui nécessitent le moins possible des sessions de formation pour nos clients.

Quelle est votre vue d’ensemble du marché de la numérisation 3D?

C’est un marché en plein essor. Il y a déjà des entreprises leaders qui se démarquent et nous sommes très heureux de faire partie de la compétition.

Le marché augmente rapidement mais la concurrence n’est pas si importante pour le moment. Le plus important est de continuer à étendre ce marché.

Pour ce qui est de l’offre aux particuliers, d’autres produits créés par les grandes entreprises telles Microsoft existent mais aucun d’entre eux n’a encore été un succès. Donc, maintenant que d’autres entreprises arrivent sur ce marché, on espère que cela va changer la donne pour ce qui est de cette offre de services.

Quelles sont les perspectives de développement d’Artec?  

Chaque année, nous créons un nouveau scanner qui fournira les meilleurs résultats et facilitera l’expérience de l’utilisateur.
Une autre partie de notre stratégie, qui est également un fort avantage concurrentiel d’Artec 3D, est d’améliorer la qualité de notre support (formation, service) à nos clients. Nous aimons nos clients et mettons un point d’honneur à leur fournir le meilleur service.

Avez-vous déjà utilisé l’impression 3D pour un service de numérisation 3D?

Non, nos revendeurs le font. Nous ne voulons pas « cannibaliser » les activités de nos revendeurs. Nous les aimons, alors nous les aidons à fournir ce service à travers le nôtre. Nous sommes dans un secteur de niche, et comme c’est une partie très importante du marché, nous préférons améliorer nos scanners et logiciels 3D et les vendre aux entreprises qui fournissent les services d’impression 3D.

 

Pour des informations exclusives sur l’impression 3D, abonnez-vous à notre newsletter et suivez-nous sur les réseaux sociaux!