Credits: IPM AG – Additive Manufacturing Forum – Berlin

L’événement Additive Manufacturing Forum a été initié par Airbus, Deutsche Bahn, Stratasys, 3yourmind et Mobility goes Additive. La conférence et l’exposition européennes qui ont eu lieu les 14 et 15 mars derniers à Berlin visait à mettre en relation les acteurs de l’industrie avec les OEM et d’autres entreprises qui pourraient tirer profit de la fabrication additive. L’objectif global est d’enrichir les participants de connaissances qui les aideront à prendre des décisions stratégiques dans la mise en œuvre de la FA.

Faits marquants : cette année, 857 participants étaient présents à la conférence. Ils ont suivi les innovations de 97 exposants et assisté à 47 sessions qui vont de la fabrication numérique aux aspects juridiques de l’industrie. Bien que l’événement a accueilli un grand nombre d’entreprises internationales, nous notons le fait qu’un grand nombre de sessions ont été présentées en allemand.

En général, les sessions ont apporté une perspective intéressante sur les questions clés qui restent critiques pour l’industrie et comment les surmonter : l’avenir de la fabrication numérique, où en sommes-nous avec une production en série stable par FA, la construction automatisée au lieu de la conception manuelle, comment optimiser les matériaux pour la FA de nos clients… Cependant, ce qui était encore plus impressionnant et frappant était la possibilité de participer à des sujets qui sont très proches de notre réalité : Les pièces détachées humaines. Deviendrons-nous des cyborgs ? Une présentation de Dr. Cora Lüders-Theuerkauf de Medical Goes Additive.

Bien que le titre relève plus du domaine de la science-fiction, la session a mis l’accent sur la réalité d’aujourd’hui et la possibilité d’utiliser l’impression 3D dans un des domaines vitaux les plus importants : la médecine.

L’impression 3D a révolutionné le secteur médical et a littéralement produit quelques « miracles » pour les groupes de personnes handicapées : implants personnalisés, modèles imprimés 3D pour la préparation opérationnelle, différents types de prothèses (sein, membre, main, oreille, etc.) Mais quelques défis demeurent au niveau technique et juridique.

Sur le plan technique, on constate que quelques applications posent encore des barrières en termes de matériaux, de procédés de FA et d’ingénierie tissulaire. En fait, ces questions sont complexes car elles nécessitent des recherches plus poussées pour découvrir les solutions les plus compatibles avec le corps humain et celles qui causeront le moins de dommages à celui-ci.

De plus, une autre vérité est que les progrès de la science devraient aller de pair avec la législation qui les encadre. Par conséquent, une solution peut sembler parfaite pour les êtres humains, mais elle soulève un ensemble de barrières qui remettent en question sa légitimité.

C’est aussi la raison pour laquelle des conférences comme AM Forum sont mises en place : être capable de mettre à jour nos connaissances sur ce qui doit être fait et ce qui ne doit pas être fait concernant cette technologie.

Pour plus d’informations sur l’impression 3D, suivez-nous sur nos réseaux sociaux et abonnez-vous à notre newsletter

Vous souhaitez-vous abonner à 3D ADEPT Mag ? Ou vous voulez figurer dans le prochain numéro de notre magazine numérique ? Envoyez-nous un email à contact@3dadept.com