72 dragons légers et de grande taille restaurés à l’aide de l’impression 3D

La Grande Pagode de Kew (Royaume-Uni) a procédé à la restauration du site du patrimoine mondial de l’UNESCO, vieux de 250 ans, à travers l’installation de 72 dragons imprimés en 3D à grande échelle.

L’histoire nous apprend que le site a été rendu accessible en 1761 au milieu du règne du roi George III. Dans les années qui ont suivi la Pagode, des foules sont venues de toute les régions pour admirer les détails accrocheurs comme les dragons en bois peint. Malheureusement, ces derniers ont été enlevés pour permettre la réparation de la toiture et n’ont jamais été remplacés, probablement parce que le bois aurait pourri avec le temps.

Une solution pour répliquer les dragons.

La solution suggérée pour remplacer les dragons devrait également résister aux intempéries bien connues des Anglais.

Pour redonner vie aux dragons, il fallait une combinaison unique de recherche et d’ingénierie inverse – scanner un dragon sculpté dans le bois avec le FARO® Design ScanArm dans le logiciel d’ingénierie inverse Geomagic® Design X de 3D Systems. (3D Systems)

Les palais royaux historiques (HRP) se tournent donc vers l’impression 3D. L’équipe a d’abord utilisé un workflow scan-to-CAD avec le logiciel Geomagic® et l’impression 3D SLS afin d’obtenir le rendu attendu.  « Le projet consistait à scanner un dragon sculpté dans le bois avec le FARO® Design ScanArm dans le logiciel d’ingénierie inverse Geomagic® Design X de 3D Systems. »

Les dragons ont été imprimés sur les machines SLS de 3D Systems en DuraForm® PA, un matériau en polyamide 12 nylon durable qui offre un rendu similaire aux dragons d’origine. Grâce à la résolution et aux propriétés mécaniques de DuraForm PA, il a été possible de réaliser des pièces complexes avec des parois minces ou des exigences d’ajustement par encliquetage.

3D Systems a deux artisans dédiés peignant chacun des dragons. La peinture décorative finale prend environ 1,5 jours par dragon. Les dragons imprimés en 3D pèsent entre 7-15 kg, selon la taille. Les plus petits dragons ont une longueur de 1150 mm et les plus grands ont une longueur de 1850 mm. (3D Systems)

« Dans le cas des dragons Kew, ces caractéristiques répondaient à la fois aux exigences de fonctionnalité de l’installation et aux exigences esthétiques de la restauration historique. Les dragons imprimés en 3D ont été finis par des artisans qualifiés de 3D Systems qui ont peint chaque pièce à la main. »

Pour ceux qui sont intéressés, la Grande Pagode à Kew ouvrira demain au public.

Pour des informations exclusives sur l’impression 3D, abonnez-vous à notre newsletter et suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Vous souhaitez-vous abonner à 3D ADEPT Mag ? Ou vous voulez figurer dans le prochain numéro de notre magazine numérique ? Envoyez-nous un email à contact@3dadept.com




Yosra K.

Passionnée de nouvelles technologies, j’ai découvert l’impression 3D à travers différentes expériences professionnelles. Consciente de l’importance de cette technologie pour les marchés d’aujourd’hui et de demain, c’est avec plaisir que je vous partage les dernières informations et analyses qui y ont trait, afin qu’à votre tour, vous puissiez en tirer profit. #Restezconnectés #3DAdept