3D Systems et CollPlant vont améliorer les traitements de reconstruction mammaire grâce à des solutions de bio-impression

Après la sortie de son imprimante 3D pour les échafaudages d’organes solides ainsi que l’acquisition d’Allevi, 3D Systems continue de faire progresser les solutions de bio-impression grâce à un accord avec CollPlant Biotechnologies, une société de médecine régénérative et esthétique axée sur la bio-impression 3D de tissus et d’organes, et l’esthétique médicale.

En janvier de cette année, nous avons annoncé notre intention d’augmenter l’investissement dans la médecine régénérative et de nous concentrer sur le développement et la commercialisation de solutions visant à changer la façon dont les soins de santé sont dispensés et à apporter des avantages substantiels aux patients“, a déclaré le Dr Jeffrey Graves, président et directeur général de 3D Systems. “Grâce à ce projet que nous entreprenons avec CollPlant, nous explorons une nouvelle application qui pourrait offrir un nouveau traitement de reconstruction aux survivantes du cancer du sein. C’est inspirant de participer à un projet qui a le potentiel d’avoir un impact aussi positif sur la condition humaine.”

Ensemble, les deux sociétés mettront au point une matrice de tissu mou régénérable bioimprimé en 3D qui sera utilisée dans les procédures de reconstruction mammaire en combinaison avec un implant.

La matrice de tissu mou est destinée à soutenir la partie inférieure du sein tout en élargissant la poche de l’implant et en assurant une meilleure couverture de l’implant. Grâce à la bio-impression 3D, ces matrices peuvent être conçues pour correspondre à l’anatomie de la patiente afin de soutenir l’implant mammaire.

Selon l’Organisation mondiale de la santé, 2,3 millions de femmes ont reçu un diagnostic de cancer du sein dans le monde en 2020, dont une grande majorité a dû subir une ablation partielle ou totale du tissu mammaire. Les probabilités de survie sont de 90 % ou plus grâce à des traitements très efficaces, ce qui permet de se concentrer sur l’amélioration des options de reconstruction. La majorité des procédures de reconstruction mammaire utilisent des matrices de tissus mous provenant de cadavres humains ou d’animaux. Ces sources sont associées à des pénuries d’approvisionnement et à une variabilité d’un lot à l’autre, ainsi qu’à la possibilité de déclencher une réponse immunitaire qui a un impact sur la guérison.

En utilisant le rhCollagène – en particulier les formulations de bioink qui favorisent la régénération des tissus, le produit de matrice de tissu mou bioprint en 3D en cours de développement répondrait aux propriétés physiques et mécaniques requises tout en favorisant l’infiltration et la prolifération des cellules.

Les entreprises pensent que leurs efforts aboutiront à des matrices tissulaires offrant des performances, une cohérence et une sécurité supérieures en raison de leur origine végétale et de leur correspondance identique avec le collagène humain naturel qui ne suscite pas de réaction immunitaire indésirable chez l’homme.

Nous avons uni nos forces à celles de 3D Systems pour offrir une matrice de tissu mou régénérable qui pourrait augmenter de manière significative le marché adressable pour le renforcement des tissus mous dans les procédures d’implants mammaires. Une solution régénératrice peut accroître la sécurité, éliminer la variabilité des produits et améliorer les résultats en favorisant la croissance de nouveaux tissus“, a déclaré Yehiel Tal, directeur général de CollPlant. “Nous sommes heureux d’approfondir notre collaboration avec 3D Systems dans le cadre de la stratégie de CollPlant en tant que leader de la médecine régénérative.”

N’oubliez pas que vous pouvez poster gratuitement les offres d’emploi de l’industrie de la FA sur 3D ADEPT Media ou rechercher un emploi via notre tableau d’offres d’emploi. N’hésitez pas à nous suivre sur nos réseaux sociaux et à vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire : FacebookTwitterLinkedIn & Instagram !