“User Xperience Tour” : Comprendre les “processus analogiques” et le fil conducteur numérique dans la fabrication additive

Une plongée dans le flux de travail des prestataires de services.

Alors que les ingénieurs doivent désapprendre les directives de conception de la fabrication conventionnelle pour appliquer correctement les méthodes DfAM, les directives d’apprentissage sont complètement différentes pour d’autres étapes de fabrication comme le post-traitement.

En effet, lorsqu’il s’agit de pièces métalliques imprimées en 3D produites par la technologie de fusion laser, les différentes étapes du post-traitement – une étape que certains experts ont appelée pré-post-traitement – restent finalement les mêmes et comprennent l’enlèvement du support, l’enlèvement des pièces, pour n’en citer que quelques-unes.

Ce qui fera la différence dans la pièce finale imprimée en 3D obtenue, c’est la façon dont cette étape sera réalisée. Pour le fabricant de machines Solukon, la clé pour obtenir facilement le composant final souhaité imprimé en 3D est de réaliser cette étape en appliquant un processus de nettoyage entièrement automatisé et répétable.

Afin d’aider les opérateurs à comprendre les tenants et aboutissants de ce processus, le fabricant de machines automatisées d’élimination des poudres organisera une visite virtuelle le 30 mars à partir de 15 heures CET (heure allemande) en collaboration avec Toolcraft AG. L’événement virtuel vise à refléter les étapes analogiques de la chaîne du processus ainsi que les étapes numériques de ce processus holistique.

Pour ceux qui ne le sauraient pas, Toolcraft AG est une entreprise basée en Allemagne qui fabrique des pièces pour des clients issus d’un large éventail d’industries. L’entreprise a fait une entrée officielle sur le marché de la FA avec AMbitious, une société de conseils qui fournit des services aux entreprises qui souhaitent exploiter efficacement la technologie de fusion laser des métaux. Elle a acquis un système d’enlèvement de poudre de Solukon il y a deux ans, et est donc particulièrement bien placée pour faire la lumière sur l’utilisation des machines automatisées d’enlèvement de poudre de Solukon pour la production de pièces dans les industries spatiale, aérospatiale, médicale et automobile.

Étant donné les étapes automatisés tels que le post-traitement robotisé couvert par les machines de poudrage de Solukon, les deux sociétés discuteront également de l’importance de l’OPC-UA dans le post-traitement.

Si vous avez des questions concernant le post-traitement des pièces métalliques imprimées en 3D, n’hésitez pas à rejoindre Andreas Hartmann (CEO, Solukon) et Benedikt Altmann (toolcraft / AMbitious) en vous inscrivant ici.

N’oubliez pas que vous pouvez poster gratuitement les offres d’emploi de l’industrie de la FA sur 3D ADEPT Media ou rechercher un emploi via notre tableau d’offres d’emploi. N’hésitez pas à nous suivre sur nos réseaux sociaux et à vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire : FacebookTwitterLinkedIn & Instagram ! Si vous avez une innovation à partager pour le prochain numéro de notre magazine numérique ou si vous avez un article à faire connaître, n’hésitez pas à nous envoyer un email à contact@3dadept.com.