C’est peut-être effrayant, mais si vous avez toujours voulu être quelqu’un d’autre le temps de quelques minutes, d’un jour, ou plus, alors voici une solution : une réplique exacte, imprimée en 3D, du visage d’une personne réelle.

Le créateur derrière cette idée est Shuhei Okawara, un designer japonais qui dirige une boutique de masques et d’accessoires de théâtre à Tokyo.

“Pour le plaisir de le faire”

Image: Okawara | Reuters/ Issei Kato

Même si nous sommes toujours dans un contexte de pandémie, veuillez noter que ces masques ne sont pas destinés à protéger contre les virus. Le designer a créé ces masques ultra-réalistes pour le plaisir de le faire, comme une nouvelle addition à son portefeuille d’accessoires.

L’histoire a commencé il y a quelques mois, lorsqu’un groupe de Japonais s’est vu demander anonymement s’ils étaient prêts à payer pour être recréés en masques réalistes. Une centaine de personnes ont été intéressées et ont accepté que leur visage soit reproduit pour environ 386 $ (314€).

Après avoir envoyé des photos de leur visage, l’artiste les a retravaillées et imprimées en 3D pour en faire des masques. Pour l’instant, nous n’avons pas beaucoup d’informations sur la technologie utilisée pour produire ces masques. Il convient de noter que les entreprises qui ont déjà tenté de produire des masques ultra-réalistes ont souvent été confrontées au problème de sécurité pour le porteur.

Le concept d’impression 3D d’un visage ne va pas se concrétiser de sitôt en Europe. Cependant, outre le fait qu’il ne s’agit pas de la réplique d’un corps entier, ce concept n’est pas vraiment loin de l’idée d’une figurine imprimée en 3D.

« Les magasins de masques à Venise n’achètent et ne vendent probablement pas de visages. Mais c’est quelque chose qui risque de se produire dans les histoires fantastiques. J’ai pensé que ce serait amusant de le faire réellement », a déclaré l’artiste à Reuters.

Okawara a assuré que la demande de masques réalistes et légèrement effrayants augmentera, surtout pour ceux qui les considèrent comme des accessoires pour des fêtes déguisées, des représentations théâtrales ou simplement des œuvres d’art.

Image: Okawara Instagram

À partir de ce trimestre, les masques seront en vente dans la boutique de l’artiste à Tokyo pour environ 950$ (774€). À long terme, il élargira la gamme de ce portefeuille pour y inclure également des visages non japonais.

Source : Reuters. N’oubliez pas que vous pouvez poster gratuitement les offres d’emploi de l’industrie de la FA sur 3D ADEPT Media ou rechercher un emploi via notre tableau d’offres d’emploi. N’hésitez pas à nous suivre sur nos réseaux sociaux et à vous inscrire à notre newsletter hebdomadaire : FacebookTwitterLinkedIn & Instagram ! Si vous avez une innovation à partager pour le prochain numéro de notre magazine numérique ou si vous avez un article à faire connaître, n’hésitez pas à nous envoyer un email à contact@3dadept.com