Reconnu pour sa gamme de produits d’électronique domestique, Toshiba est maintenant impliqué dans un projet d’impression 3D. Appelé projet « Open Nail« , il vise à fournir des faux ongles sur mesure parfaitement adaptés à la forme de l’ongle de l’utilisateur grâce à la technologie de reconnaissance d’images 3D et d’impression 3D.

Autrement dit, le programme Toshiba Startup soutient le projet Open Nail, qui est en fait une startup interne créée en collaboration avec le fournisseur de faux ongles michi co.
L’objectif ici est d’attirer l’attention d’un public plus large, y compris les hommes pour ce produit.

[Oui, les hommes voudront s’impliquer dans ce concept], dit Shun Nakazaki, CEO de michi co. [Il y a quelque chose de particulier concernant l’application d’une manucure ou d’obtenir des ongles de gel – quelque chose sur le fait de peindre avec un petit pinceau – qui semble féminin.]

Les deux partenaires pensent que, puisque les hommes réagissent positivement à l’électronique et à l’impression 3D, ils pourraient trouver ce projet intéressant. D’un point de vue commercial, Shun ajoute: « Si vous pensez à la possibilité d’intégrer des puces IC dans les appareils IoT, l’idée de promouvoir cet article auprès des hommes ne semble pas aussi farfelue. »

Comment ça marche?

Grâce au logiciel de reconnaissance d’image de l’entreprise japonaise, les formes et les contours de chaque ongle sont lus. Ils génèrent des données sur l’ensemble des ongles de chaque client. Enregistré sur un cloud, les données sont envoyées par la suite à une imprimante 3D qui imprimera les faux ongles personnalisés.

Les artistes d’ongles de Michi décoreront ensuite les faux ongles imprimés avant qu’ils ne soient envoyés à l’utilisateur final.

[Ce que nous voulons, ce sont des ongles parfaitement ajustés], explique Yasuko Chigira, du bureau de planification technologique de Toshiba. [Pour ce faire, le logiciel doit être capable de lire l’image des ongles de façon extrêmement précise, jusqu’aux dixième de millimètre. C’est pourquoi nous avons besoin d’une technologie de reconnaissance et de traitement d’image de haut niveau], ajoute Chigira.


Si pour l’instant, l’équipe regarde seulement les avantages de beauté d’un faux ongle, à l’avenir, il serait possible de voir des écrans LCD sur les surfaces des ongles

Pour des informations exclusives sur l’impression 3D, abonnez-vous à notre newsletter et suivez-nous sur les réseaux sociaux!




Passionnée de nouvelles technologies, j’ai découvert l’impression 3D à travers différentes expériences professionnelles. Consciente de l’importance de cette technologie pour les marchés d’aujourd’hui et de demain, c’est avec plaisir que je vous partage les dernières informations et analyses qui y ont trait, afin qu’à votre tour, vous puissiez en tirer profit. #Restezconnectés #3DAdept