Renishaw, nTopology et IMR rationnalisent le processus de FA pour produire des implants vertébraux

Un rapport du National Center for Health Statistics démontre qu’une personne sur quatre souffre de lombalgie chronique. De plus, les traitements des lombalgies coûtent cher tant au niveau individuel que national. Par conséquent, la prévalence des maladies de la colonne vertébrale, le développement d’une technologie plus sûre et d’appareils rachidiens rentables ainsi que la demande croissante de chirurgie peu invasive de la colonne vertébrale font partie des facteurs qui favorisent la croissance de ce marché.

En ce qui concerne la technologie, les entreprises démontrent de plus en plus le potentiel de la FA dans la production d’implants spinaux. Renishaw a récemment montré un bel exemple de l’utilisation de cette technologie en collaborant avec Irish Manufacturing Research (IMR) et nTopology. Les équipes qui ont travaillé sur le projet démontrent à quel point la transition de la conception à la FA peut être simplifiée lorsqu’on travaille avec les bons partenaires.

Dans le cadre de cette collaboration, IMR a conçu un implant vertébral représentatif en titane, destiné à la colonne cervicale (colonne c), à l’aide du logiciel de conception générative de la société nTopology. L’institut de recherche a ensuite produit les implants à l’aide du système RenAM 500M Metal AM de Renishaw.

Ed Littlewood, directeur marketing de la division Produits médicaux et dentaires de Renishaw, a expliqué : « un implant avec une structure en treillis est léger, peut être optimisé pour répondre aux conditions de charge requises et a une plus grande surface, ce qui peut faciliter l’ostéointégration. Par conséquent, les implants fabriqués par FA peuvent être conçus pour imiter les propriétés mécaniques de l’os, ce qui donne de meilleurs résultats pour le patient. Mais tout cela ne sert à rien si vous n’avez pas les outils pour créer le design. »

« Les outils de CAO traditionnels n’ont pas été conçus pour concevoir des structures en treillis complexes ; le travail serait difficile, voire impossible », explique Matt Rohr, responsable de l’ingénierie applicative chez nTopology.« nTopology a été conçu pour compléter les flux de travail existants et faciliter le travail. Nous avons réduit le temps de conception de structures complexes de quelques jours à quelques minutes, ce qui a été un élément crucial pour aider ce projet à se dérouler dans les délais. »

Pour des informations exclusives sur l’impression 3D, abonnez-vous à notre newsletter et suivez-nous sur les réseaux sociaux !

Vous souhaitez-vous abonner à 3D ADEPT Mag ? Ou vous voulez figurer dans le prochain numéro de notre magazine numérique ? Envoyez-nous un email à contact@3dadept.com